Des enregistrements en 2017 (3)

Des disques et des musiques récentes. Prendre le temps de s’arrêter, d’écouter des albums. S’éloigner des critères privilégiés par des commerçants, rarement disquaires, ou des productions des majors…

De multiples éditeurs nous permettent d’écouter des musiques et non de la programmation « profitable ». Quelques disques enregistrés, ici en 2017, au hasard des écoutes.

Voir aussi des-enregistrements-en-2017/,des-enregistrements-en-2017-2/

Une voix et un petit ensemble. Sarah Buechi (voix), Stefan Aeby (piano), André Pousaz (contrebasse), Lionel Friedli (batterie), Estelle Beiner (violon), Isabelle Gottraux (alto)

Une musique probablement très structurée mais tellement sensuelle. La rencontre des tessitures pour notre plus grand plaisir. Un disque qui résonne dans le temps.

Cd Sarah Buechi : Contradiction of Happiness, enregistré en juin 2017, Intakt 2018

Un quartet composé de Jacky Molard (violon), Yannick Jory (saxophones), Jannick Martin (accordéon), Hélène Labarrière (contrebasse) et des invités François Corneloup (saxophone baryton), Christophe Marguet (batterie), Albert Marcoeur (voix, percussions), Serge Teyssot-Gay (guitare électrique), Jean-Michel Veillon (flûtes).

« On ne voit pas le mycélium, mais il est là. Indispensable. Il est là, réseau de vie infini, enchevêtré dans les racines des arbres, en bonne intelligence. En ces temps devenus inhumains, nous ne pouvons que nous rapprocher, être ensemble pour créer. Indispensable »

Des liens entre funambules, des sources multiples, des enchevêtrements sonores, les possibles d’un ensemble…

Cd Jacky Molard Quartet : Mycélium, enregistré en janvier 2017, Innacor Records

Enthousiasmant dès la première écoute, toujours lumineux aux suivantes. Les musiciens nous font voyager dans des Etat-Unis crépusculaires. Le trompettiste Cuong Vu est ici accompagné de Bill Frisell (guitare), Luke Bergman (basse, guitare), Ted Poor (batterie, fender rhodes). L’inquiétude mise en sons…

Cd Cuong Vu 4Tet : Change in The Air, enregistré en mai 2017, RareNoise Records 2018

Des invitations aux voyages par un quartet à deux souffleurs. François Thuillier (tuba), Sébastien Texier (saxophone alto et clarinette), Christophe Marquet (batterie), Manu Codja (guitare électrique). Des résonances particulières, les accents du saxophone ou de la clarinette, la voix grave du tuba, les cordes électrisées et les rythmes essentiels de la batterie…

Lire la note plus détaillée de Nicolas Béniès : festivals-immobiles/

Cd Sébastien Texier & Christophe Marguet 4Tet : For Travellers Only, enregistré en juillet 2017, Cristal Records

Une plongée, tournée vers le futur, dans le passé des grands quartets, à commencer par celui de John Coltrane. Ici, Jamie Salt (piano), Bill McHenry (saxophone ténor), Bradley Christopher Jones (contrebasse), Nasheet Waits (batterie).

Le piano s’insère et discute dans les tourbillons créés par le saxophoniste, avec les appuis bien séquencés de la contrebasse, des tambours et des cymbales..

Cd The Jamie Saft Quartet : Blue Dream, enregistré en 2017, RareNoise Records

Un septet composé de Jamie Baum (flûtes), Amir El Saffar (trompette, voix), Sam Sadigursky (saxophone alto, clarinette basse), Chris Komer (cor d’harmonie), Brad Shepik (guitare), John Escreet (piano), Zack Lober (contrebasse), Jeff Hirshfield (batterie) et de deux invités percussionnistes sur certaines plages : Jamey Haddad et Navin Chettri.

Un septet élargi aux sonorités variées. Un hommage au Népal. Une flutiste remarquable et des musicien·nes privilégiant les dimensions collectives dans une formation cohérente.

Cd The Jamie Baum Septet + : bridges, enregistré en 2017, Sunnyside 2018

Du coté de la tradition juive, de la pollinisation croisée et universelle

Des airs traditionnels revus aux lumières colorés des rythmes afro-caraïbes, mais pas seulement. Des notes du coté du sens de la prière. Jacques Schwarz-Bart (saxophone) est accompagné de Grégory Privat (piano), Stéphane Kerecki (contrebasse), Arnaud Dolmen (batterie), sur deux pièces par David Linx (voix), sur un chant par Darren Barret (trompette). Des espaces envoutants.

Cd Jacques Schwarz-Bart : Hazzan, enregistré en septembre 2017, Enja Records

Sonate pour une nouvelle terre en trois parties et trois pièces dont une remarquable adaptation par Stephan Oliva de Aunt Hagar Blues de W. C. Handy.

La terre et les bouleversements climatiques, un lieu mouvant et multiple, une odyssée musicale. Christophe Monniot (saxophone), Franck Vaillant (batterie), Bruno Chevillon (contrebasse), Didier Ithursarry (accordéon), Stephan Oliva (piano), Marc Ducret (guitare)

Une musique assez mystérieuse, une coopération sonore pour un futur encore possible.

Cd Christophe Monniot : Une nouvelle terre, enregistré en février, juin, septembre 2016 et en janvier 2017, Le triton, 2017

« Vous rappelez-vous la dernière fois que votre vie a changée ? »

Un disque pour l’anniversaire de la mort de Paul Robeson.

Raphaël Imbert (saxophones, clarinette basse, wurlitzer, voix), Manu Barthélémy (voix), Pierre-François Blanchard (claviers), Jean-Luc Di Fraya (batterie), Pierre Durand (guitares), Big Ron Hunter (guitare et voix), Aurore Imbert (voix), Marion Rampal (voix), Thomas Weirich (guitares).

Le blues, le cabaret, le folk, la puissance ou la douceur des voix, les envolées du saxophone… Un disque hors normes, séduisant, plus que séduisant, une musique d’espoir.

Cd Raphaël Imbert : Music is my Hope, enregistré en mai 2017, Jazz Village 2018

Sur des compositions du saxophone alto Magnus Thelund, un quintet et un invité. Ralph Alessi (trompette), Magnus Thelund (saxophone alto), Nokolaj Hess (piano), Graig Earle (contrebasse), Nasheet Waits (batterie) et sur deux plages Marc Mommaas (saxophone ténor).

De cet ensemble, je souligne notamment les interventions du trompettiste et du saxophoniste alto. Une coloration et une sonorité globale qui séduisent, un mélange de douceur et de chaleur.

Cd Magnus Thelund : Angel from the south, enregistré en février 2017, fresh sound new talent 2018

Un quartet composé de deux saxophonistes ténor Jure Pukl et Melissa Aldana, d’un contrebassiste Joe Sanders et d’un batteur Gregory Hutchinson.

Les deux saxophonistes tissent des lignes de couleur plus que charmeuses. Rouge, vert, jaune et bleu, comme la couverture du disque.

Cd Jure Pukl : Doubtless, enregistré en février 2017, Whirlwind Recordings 2018

Didier Epsztajn

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.