Transition, pistes pour un autre futur…

Avec l’aimable autorisation de la revue ContreTemps

Particulièrement utilisé à propos des enjeux énergétiques, le terme de transition sature les discours écologistes. Ou du moins d’une certaine écologie. Ainsi, depuis mai 2017, Nicolas Hulot dirige le ministère de la Transition écologique et solidaire ; et en 2015, c’est une loi de transition énergétique pour la croissance verte qui est adoptée par le gouvernement. Mais ce sont également les villes en transition apparues à la fin des années 2000 qui s’inscrivent dans un mouvement plus large, fait d’initiatives multiples, à diverses échelles, au sein d’un réseau international pour la transition1, et soutenu notamment par Horst Köhler, ancien président allemand (CDU) et ancien directeur général du FMI : « Je vois la transition comme une merveilleuse combinaison d’engagement citoyen local et de réseau mondial. Dans de nombreuses villes à travers le monde, les gens se réunissent, forment des communautés, enthousiastes à l’idée d’envisager ensemble un modèle futur pour leur ville où il fera bon vivre… » Cette injonction à la transition interroge.

Alors que les horizons d’un autre monde se brouillent, la transition telle que décrite par les communicants au service des classes dominantes envisage assez peu les contours d’un autre futur. La transition apparaît surtout comme un révélateur supplémentaire de la capacité du système en place, ou en marche, de récupérer les mots d’ordre subversifs et de leur ôter toute dimension d’alternative. Faut-il dès lors renoncer à parler de transition ? Certes non ! Entre le présent toujours recommencé des luttes sociales et des résistances du quotidien, et le grand saut en avant de l’imagination au pouvoir, le chemin demeure long et pavé d’embuches. D’où la nécessité d’autant plus pressante d’entamer ou de poursuivre les débats sur la transition. En ce mot se condensent en effet une série d’enjeux de première importance que nous ne pouvons pas traiter, ni même effleurer, dans le cadre d’un seul dossier : les questions de l’État, des institutions, du rôle des mobilisations populaires dans les changements sociaux et politiques, de pouvoir et de double-pouvoir, de la planification, des premières mesures à prendre pour un gouvernement progressiste, etc. Tout cela indique la dimension stratégique attachée à la transition. Or, dans ses versions dominantes, elle n’est abordée le plus souvent que sous un angle technique. Ainsi la transition énergétique n’est pensée que comme un remplacement des sources d’énergies par d’autres, en faisant abstraction de la façon dont les modes énergétiques structurent et sont structurés par l’organisation globale des sociétés. Déployer la transition dans toutes ces dimensions, c’est au contraire remettre au cœur du débat les questionnements politiques quant au but à atteindre et aux moyens d’y parvenir : transiter vers quoi et comment ? C’est également évaluer les obstacles à cette transition. Dans le présent dossier, les articles de Michel Buisson et de Francis Sitel permettent de préciser quelques-uns de ces enjeux, de même que celui de Gus Massiah qui traite de la question à partir des débats du mouvement altermondialiste. Le cas de la transition en agriculture donne un exemple des objectifs et des difficultés quant à un domaine particulier. Autre question très concrète, celle du financement de la transition écologique, abordée par Jean-Marie Harribey. La suite du dossier se centre plus particulièrement sur les questions qui touchent au travail et au syndicalisme, domaines très souvent négligés dans les débats sur la transition, et pourtant essentiels pour toute perspective de transformation sociale. Les articles de Louis-Marie Barnier et de Vincent Gay interrogent la place du syndicalisme dans une perspective de transition vers une autre société et dans l’articulation entre combats défensifs et perspectives alternatives, notamment concernant la transition écologique. Les articles de Michel Husson et d’Antoine Artous reviennent sur les débats contemporains du travail et de l’emploi : comment, face aux transformations profondes du travail, défendre un droit à l’emploi tout en libérant le travail, et dessiner des perspectives qui alimentent les combats d’aujourd’hui ? Enfin l’article de Pierre Salama sur les limites en termes de transition des régimes progressistes en Amérique latine prolonge la réflexion sur le sujet à l’échelle internationale.

Dossier coordonné par Michel Buisson et Vincent Gay


ContreTemps n°38 sommaire

Francis Sitel : « Pognon de dingue »

DOSSIER: TRANSITION

Introduction

Michel Buisson : Voies et moyens de la transition écologique

Gustave Massiah : Résister c’est créer ; résister c’est transformer. Resistir e criar ; resistir e transformar

Michel Buisson : Rendre possible la transition en agriculture

Francis Sitel : Transition, vous avez dit transition…

Jean-Marie Harribey : L’Arlésienne du financement de la transition écologique

Michel Husson : Le droit à l’emploi, pour une autre société

Vincent Gay : Travail, emploi, syndicalisme et transition

Louis-Marie Barnier : Transition : un regard syndical décalé

Antoine Artous : Travail et émancipation : libérer le travail et se libérer du travail

Pierre Salama : Argentine, Brésil, Venezuela. Populisme progressiste des années 2000, l’heure des bilans

IDEES

Fabio Mascaro Querido : Un intellectuel hors-norme : Daniel Bensaïd entre le passé et l’avenir

Florence Gauthier : 1789, 1795, 1802. Triomphe et mort de la Révolution des droits de l’Homme et du citoyen

CULTURE

Gilles Bounoure : Gordon Matta-Clark « anarchitecte »

Gilles Bounoure : Marcel Duchamp, « l’Art et le Peuple »

Contretemps N°38

Editions Syllepse, Paris 2018, 194 pages, 13 euros

https://www.syllepse.net/transition-pistes-pour-un-autre-futur-_r_94_i_746.html


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.