Trio : batterie, contrebasse et piano (11)

« Le » trio par excellence. Volontairement j’ai indiqué les instruments par ordre alphabétique. Une diversité surprenante, des inventions et des (dés)équilibres toujours renouvelés, des surprises encore, malgré les effets de mode de certains.

Au hasard de ré-écoutes récentes. Voir les précédentes notes : Trio : batterie, contrebasse et pianoTrio : batterie, contrebasse et piano (2)DAG trio : « Upcoming summer » : Un trio,Trio : batterie, contrebasse et piano (3)Trio : batterie, contrebasse et piano (4)trio-batterie-contrebasse-et-piano-5/trio-batterie-contrebasse-et-piano-6/trio-batterie-contrebasse-et-piano-7/trio-batterie-contrebasse-et-piano-8/Tommy Flanagan : Giant Steps hommages-3/,trio-batterie-contrebasse-et-piano-9/trio-batterie-contrebasse-et-piano-10/   

La discographie du pianiste Matthieu Shipp est importante, même si beaucoup de ses disques ne sont pas ou peu disponibles en France. Il est ici en trio avec Joe Morris à la contrebasse et Whit Dickey à la batterie. Si le piano reste très percussif, Matthieu Shipp en varie cependant les colorations et les modalités sonores, participant ainsi à une volonté de recherche et d’inscription dans l’histoire de la musique improvisée.

Cd Matthieu Shipp : PianoVortex, enregistré en août 2007, ThristEar

En 2009, le même trio a enregistré Harmonicdisorder. Le premier morceau sonne comme un rappel de la place de Thelonius Monk dans la musique du XXème siècle. Comme le précédant, un disque aux colorations envoutantes.

Cd Matthieu Shipp : Harmonicdisorder, enregistré en janvier 2009, ThristEar

Il y a bien une vie avant l’ECM

Les disques du pianiste aujourd’hui enregistré sur le label ECM sont bien disponibles. Ce serait cependant une erreur de ne pas remonter le temps et ne pas écouter ses autres enregistrement. Ici Craig Taborn est accompagné de Chris Lightcap (contrebasse) et de Gerald Cleaver (batterie). Un grand pianiste et un formidable batteur dans un trio tout en art d’improvisation.

Cd Craig Taborn : Light Made Lighter, enregistré en 2001, ThirstyEar

Onze pièces en « hommage » à divers musicien·es. Un trio composé de Laurent Coq (piano), Joshua Crumbley (contrebasse) et Johnathan Blake (batterie). Des musiques hautes en couleur et en mélodies. Un exemple supplémentaire de ce qui peut-être inventé en art du trio.

Cd Laurent Coq : Kinship, enregistré en novembre 2016, Jazz&people 2017

Des standards et des compositions du pianiste Fred Hersch. Les formes très classiques sont cependant transcendées par ces musiciens exceptionnels. A la contrebasse Charlie Haden et à la batterie Joey Baron. Une réédition fort bienvenue. Un hommage au grand contrebassiste…

Cd Fred Hersch with Charlie Haden & Joey Baron : Sarabande, enregistré en décembre 1986, Sunnyside 1987 réédition 2016

Une pièce de près de trente minutes en ouverture, « Borderlands », carte de visite et nom de ce trio. Stephan Crump (contrebasse), Kris Davis (piano), Eric McPherson (batterie).

La construction d’un « son » en commun à partir d’espaces individuels affirmés. Un trio plein de ponctuations, d’entrecroisements de tensions et d’éclats. Bref, une virée vers des contrées rythmiques bien enthousiasmantes.

Borderlands Trio : Asteroidea, enregistré en décembre 2016, Intakt 2017

Je ne sais si l’inversion des termes en regard du slogan Peace and Love des années 60 forme sens. La musique proposée n’a que peu de rapport, pour moi, avec les transes psychédéliques. Le calme apparent est construit sur des propositions musicales fortes, comme dans le très beau « New Pharaoah » du pianiste compositeur. Joachim Küln (piano), Chris Jennings (contrebasse), Eric Schaefer (batterie) n’hésitent pas à s’aventurer du coté de Modest Mussorgsky, des Doors ou d’Ornette Coleman. Cet album recèle une force intérieure que les écoutes successives confirment.

Cd Joachim Kühn New trio : Love & Peace, enregistré en mai 2017, Act 2018

Un concert. Des références à Frédéric Chopin ou Ornette Coleman. Un piano percussif et des variantes sonores brisant l’habituel équilibre d’un trio. Aruan Ortiz (piano), Brad Jones (contrebasse), Chad Taylor (batterie, mbira).

Une chaude énergie et de rares couleurs instrumentales. Un équilibre rythmique qui vous entraine dans un sud chaleureux.

Cd Aruan Ortiz Trio : Live in Zurich, enregistré en novembre 2016, Intakt 2008

Un disque de rencontre. Paris, la Polynésie colonisée française, Cuba. Carine Bonnefoy (piano), Felipe Cabrera (contrebasse), Julie Saury (batterie).

Improvisations sensibles…

Cd The Hiding Place, enregistré en octobre 2013, Socadisc

Entre rêves et promenades, Omer Klein (piano), Haggai Cohen-Milo (contrebasse) et Amir Bresler (batterie) nous proposent des morceaux dansants ou songeurs, parcourus de dialogues rythmés, comme le beau Sleepwalkers qui donne son titre à l’album. Un disque plus que plaisant pour un espace somnambule.

Cd Omer Klein : Sleepwalkers, enregistré en août 2016, Warner Music 2017

Un disque en studio et un autre en concert.

Agusti Fernandez (piano), Barry Guy (contrebasse), Ramon Lopez (batterie, percussions).

Mélodies et ballades improvisées. Les articulations sonores s’éloignent souvent, et c’est tant mieux, des habituels équilibres de ce type de trio. Les improvisions sont souvent plus libres dans le concert. Un superbe trio.

Double Cd Agusti Fernandez, Barry Guy, Ramon Lopez : Morning Glory, enregistré en mai 2009 et février 2010, Maya Records 2010

Didier Epsztajn

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.