Des experts de l’ONU exhortent la France à mettre en œuvre des mesures effectives pour fournir aux migrants l’accès à l’eau et aux services d’assainissement

GENEVE (4 avril 2018) – Des experts des droits de l’homme de l’ONU* exhortent la France à faire davantage pour fournir de l’eau potable, des services d’assainissement et des abris d’urgence aux migrants et aux demandeurs d’asile de Calais, Grande-Synthe, Tatinghem, Dieppe et d’autres régions de la côte du nord de la France.

Selon les estimations, jusqu’à 900 migrants et demandeurs d’asile à Calais, 350 à Grande-Synthe, et un nombre inconnu dans d’autres régions de la côte nord de la France vivent actuellement sans accès à des abris d’urgence convenables et sans accès régulier à l’eau potable, aux toilettes et aux installations sanitaires.

« Les migrants et les demandeurs d’asile situés le long de la côte du nord de la France et ceux qui ne peuvent pas être accueillis dans le gymnase de Grande-Synthe vivent une situation inhumaine. Ils logent dans des tentes, sans toilettes, et se lavent dans des eaux polluées d’une rivière ou d’un lac » a dit Léo Heller, le Rapporteur Spécial sur les droits à l’eau potable et à l’assainissement.

« Des efforts ont été faits, mais ils ne sont pas suffisants. Je suis préoccupé que pour chaque pas en avant, nous en faisons deux en arrière. La situation le long de la côte nord de la France est emblématique du besoin d’attention accrue des autorités nationales et internationales à cet égard, » M. Heller a insisté.

Depuis l’an dernier, le gouvernement français met en œuvre des mesures temporaires afin de fournir l’accès à des abris d’urgence, à l’eau potable et aux services d’assainissement pour un certain nombre de migrants et de demandeurs d’asile. Une de ces mesures a été d’embaucher une organisation locale qui fournit l’accès à l’eau potable et à des douches pour les migrants se trouvant le long de la côte nord de la France. Aussi, 200 migrants sont accueillis dans un gymnase à Grande-Synthe. 

Les experts de l’ONU ont souligné qu’en l’absence d’alternatives valables pour un accès au logement convenable, y compris dans la région de Calais, le démantèlement des camps n’est pas une solution à long terme. « Nous sommes préoccupés par les politiques migratoires toujours plus rétrogrades et les conditions insalubres dans lesquelles vivent les migrants, » a dit le Rapporteur Spécial sur les droits de l’homme des migrants, Felipe González Morales. 

« Les migrants, indépendamment de leur statut, ont des droits humains, sans aucune discrimination, y compris pour accéder à un logement convenable, à l’éducation, aux soins de santé, à l’eau potable et aux services d’assainissement, et aussi au système judiciaire et aux voies de recours. En les privant de leurs droits ou en y empêchant l’accès, la France viole ses obligations internationales en matière de droits de l’homme » l’expert a signalé.

Les experts ont aussi lancé un appel à l’action pour arrêter le harcèlement et l’intimidation des bénévoles et les membres des ONG qui fournissent une aide humanitaire aux migrants. Ils exhortent la France à honorer ses obligations et à promouvoir le travail essentiel des défenseurs des droits de l’homme.

M. Heller abordera le sujet des droits à l’eau potable et aux services d’assainissement pour les personnes déplacées de force dans un rapport à l’Assemblée Générale des Nations Unies plus tard dans l’année.

Les Rapporteurs Spéciaux ont déjà pris contact avec le Gouvernement français afin d’obtenir des précisions à l’égard des sujets mentionnés ci-dessus.

FIN

Les experts de l’ONU : M. Léo Heller Rapporteur spécial sur les droits à l’eau potable et à l’assainissement ; M. Felipe Gonzalez Morales Rapporteur spécial sur les droits de l’homme des migrants ; M. Michel Forst Rapporteur spécial sur la situation des défenseurs des droits de l’homme

Le terme « procédures spéciales », qui désigne le plus grand corps d’experts indépendants au sein du système onusien des droits de l’homme, est généralement attribué aux mécanismes indépendants d’enquête et de supervision mis en place par le Conseil des droits de l’homme afin de traiter de la situation spécifique d’un pays ou de questions thématiques dans toutes les régions du monde. Les experts des procédures spéciales travaillent bénévolement ; ils n’appartiennent pas au personnel de l’ONU et ne perçoivent pas de salaire pour leur travail. Ils sont indépendants de tout gouvernement ou de toute organisation et siègent à titre personnel.

Droits de l’homme, Nations Unies, page d’accueil du pays : France

Pour de plus amples informations et les demandes des médias, veuillez contacter Mme. Ahreum Lee (+41 22 917 9391/ ahreumlee@ohchr.org) ou Ms. Madoka Saji (+41 22 917 9636/ msaji@ohchr.org).

Pour les requêtes des médias relatives à d’autres experts indépendants de l’ONU : Jeremy Laurence, UN Human Rights – Media Unit (+41 22 917 9383/ jlaurence@ohchr.org)


France urged by UN experts to take effective measures to bring water and sanitation services to migrants

GENEVA (4 April 2018) – UN human rights experts* are urging the Government of France to do more to provide safe drinking water, sanitation services and emergency shelter for migrants and asylum-seekers in Calais, Grande-Synthe, Tatinghem, Dieppe and other areas along the northern French coast. 

It is estimated that up to 900 migrants and asylum-seekers in Calais, 350 in Grande-Synthe, and an unidentified number at other sites elsewhere along the northern French coast are living without adequate emergency shelter and proper access to drinking water, toilets or washing facilities.

Migrants and asylum-seekers along the northern French coast, including those not admitted to the sports centre in Grande-Synthe, are facing an inhumane situation, with some living in tents without toilets and washing themselves in polluted rivers or lakes,” said Léo Heller, the Special Rapporteur on the human rights to water and sanitation.

Some efforts have been made, but not enough. I am concerned that for every step forward, two steps are taken back. The situation along the northern French coast is emblematic of the need for much more attention from national and international authorities on this issue.”

Since last year, the French Government has taken temporary steps to provide access to emergency shelter, drinking water and sanitation for some migrants and asylum seekers. This includes contracting a local organisation to provide access to drinking water and shower facilities to migrants along the northern French coast, and hosting up to 200 migrants in a sports centre in Grande-Synthe.

The UN experts stressed that in the absence of valid alternatives in the provision of adequate housing, including in the Calais area, dismantling the camps was not a long-term solution. “We are concerned about increasingly regressive migration policies and the inhumane and substandard conditions suffered by migrants,” said the Special Rapporteur on the human rights of migrants, Felipe González Morales.

Migrants, regardless of their status, are entitled to human rights without discrimination, including access to adequate housing, education, healthcare, water and sanitation as well as access to justice and remedies. By depriving them of their rights or making access increasingly difficult, France is violating its international human rights obligations.”

The experts also called for action to end harassment and intimidation of volunteers and members of NGOs providing humanitarian aid to migrants. They urged France to fulfil its obligations and promote the crucial work of human rights defenders.

Heller will address the issue of the human rights to water and sanitation of forcibly displaced people in a report to the United Nations General Assembly later this year.

The Special Rapporteurs have already contacted the Government of France to seek clarification about the issues highlighted.

ENDS

*The UN experts:  Mr. Léo Heller  Special Rapporteur on the human rights to safe drinking water and sanitationMr. Felipe González Morales Special Rapporteur on the human rights of migrantsMr. Michel ForstSpecial Rapporteur on the situation of human rights defenders.

Special Rapporteurs are part of what is known as the Special Procedures of the Human Rights Council. Special Procedures, the largest body of independent experts in the UN Human Rights system, is the general name of the Council’s independent fact-finding and monitoring mechanisms that address either specific country situations or thematic issues in all parts of the world. Special Procedures’ experts work on a voluntary basis; they are not UN staff and do not receive a salary for their work. They are independent from any government or organization and serve in their individual capacity.

UN Human Rights, country page: France

For more information and media requests, please contact Ms. Ahreum Lee (+41 22 917 9391/ ahreumlee@ohchr.org) Ms. Madoka Saji (+41 22 917 9636/ msaji@ohchr.org)

For media inquiries related to other UN independent experts please contact

Jeremy Laurence, UN Human Rights – Media Unit (+41 22 917 9383 / jlaurence@ohchr.org)

 This year, 2018, is the 70th anniversary of the Universal Declaration of Human Rights, adopted by the UN on 10 December 1948. The Universal Declaration – translated into a world record 500 languages – is rooted in the principle that “all human beings are born free and equal in dignity and rights.” It remains relevant to everyone, every day. In honour of the 70th anniversary of this extraordinarily influential document, and to prevent its vital principles from being eroded, we are urging people everywhere to Stand Up for Human Rights:www.standup4humanrights.org.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.