Le coin du polar (avril 2018)

La Pennsylvanie oubliée.

« Dans la vallée décharnée » permet de visiter la localité de Wild Thyme, au Nord de la Pennsylvanie par l’intermédiaire de Henry Farrell, le seul flic, après l’assassinat de son adjoint, dans ce territoire délaissé. Tout commence par la découverte du corps d’un jeune homme mort dans la neige. Jeux de pouvoirs, de fantômes, d’apparitions, de nuages de mensonges et de rancœurs, entourés d’un froid qui met à nu les êtres humains comme les paysages. Les préjugés, dans ce cadre là, sont meurtriers. L’auteur sait manier la dénonciation des peurs, des angoisses de ces populations séparées du monde, qui votent vraisemblablement Donald Trump, et la compréhension, la sympathie même. Un ton juste. La musique – Tom Bouman, l’auteur, est aussi musicien – occupe une très grande place comme la danse.

Où va Israël ?

« Le troisième temple », celui qui sera construit lors de la venue du Messie sur les bases des deux, un roman qui pourrait se classer entre polar, fantastique, science fiction et plein d’autres choses encore. Yishaï Sarid a construit son livre sur le modèle de l’Ancien Testament pour délivrer une prophétie. Si le gouvernement israélien continue à soutenir les sectes qui veulent revenir à la lettre des textes sacrés, Israël disparaîtra. Le texte est serré, souvent hermétique, comme la Bible elle-même. Il nous projette dans un avenir qui a tout du retour en arrière. Le fils infirme du roi converse avec les anges sans pouvoir déterminer si c’est le démon ou Dieu, et, comme tout un chacune, se trompe, prend l’un pour l’autre et passe à côté de la vérité, de la réalité. Il est pris en otage par les vainqueurs de cette guerre interne, destructrice de toute humanité pour un retour dogmatique à la lettre des textes sacrés que l’ange démonte pour l’enfant qui hésite, quasi convaincu par la démonstration mais ne veut pas croire en la raison. Pour témoigner et pour essayer d’y voir clair, le fils infirme écrit son journal. Il y décrit les conditions de sa captivité dans un contexte d’effondrement de toute une civilisation. La lecture de ce faux-vrai polar n’est pas un exercice facile, il est même exténuant. Une impression d’être au bord de l’abîme de l’écriture elle-même.

Où va la France ?

« Les biffins » sont les personnes qui ont le droit de s’installer aux confins des Puces de Clignancourt pour vendre leurs « richesses ». Une petite équipe de travailleurs sociaux essaient de réglementer et d’aider. Marc Villard s’est attaché à son héroïne, Cécile, médecin du SAMU et malade, qu’il jette dans ce nouveau monde pour décrire une France non reconnue, celle des sans abris, des migrants, des sans papiers, des clodos. Dans « Bird », Cécile cherchait son père, saxophoniste, ici elle veut savoir qui a tué un de ses habitués de maraude, un homme de la rue. Ces histoires sont les nôtres, celle d’une France qui a perdu son humanité.

Tom Bouman : Dans la vallée décharnée, traduit par Alain Defossé, Actes Noirs/Actes Sud

Yishaï Sarid : Le troisième temple, traduit par Rosie Pinhas-Delpuech, Actes Sud

Marc Villard : Les biffins, Joëlle Losfeld Editions.

Nicolas Béniès

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.