Gaza. « Cela s’appelle un massacre »

Le compteur de la mort s’égrenait dramatiquement. Une mort toutes les 30 minutes. Encore une fois. Un autre. Un de plus. Israël était occupé à préparer la nuit du Seder [Pâque juive]. Les chaînes de télévision ont continué à diffuser leurs bêtises.

« Les affrontements à la frontière de Gaza reprennent alors que des milliers de personnes assistent aux funérailles de 15 Palestiniens tués lors des manifestations de vendredi. » « Des images de Gaza montrent un manifestant tué dans le dos alors qu’il fuyait le mur de la frontière israélienne. »

Il n’est pas difficile d’imaginer ce qui se serait passé si un colon avait été poignardé – les reporters sur place; les studios ce TV en pleine activité. Mais à Gaza, les Forces de défense israéliennes (IDF) ont continué à massacrer impitoyablement, à un rythme effrayant, alors qu’Israël célébrait Passover.

S’il y avait un problème, c’était parce que les soldats ne pouvaient pas célébrer le Seder. A la tombée de la nuit, le nombre de cadavres avait atteint au moins 15, tous sous l’effet de balles réelles, avec plus de 750 blessés. Des chars et des tireurs d’élite contre des civils non armés. Ça s’appelle un massacre. Il n’y a pas d’autre mot pour ça.

Le porte-parole de l’armée a apporté une note comique lorsqu’il a annoncé dans la soirée : « Une attaque par balles a été déjouée. Deux terroristes se sont approchés de la clôture et ont tiré sur nos soldats. » Cela est arrivé après la 12e victime palestinienne et qui sait combien de blessés.

Les tireurs d’élite ont tiré sur des centaines de civils, mais deux Palestiniens qui ont osé riposter contre les soldats qui les massacrent sont des « terroristes », leurs actions qualifiées d’« attaques terroristes»  et la sentence: la mort. Le manque de conscience de soi n’a jamais atteint de telles profondeurs dans les IDF.

Comme d’habitude, les médias ont apporté leur épouvantable soutien. Après 15 morts, Or Heller sur Channel 10 News a déclaré que l’incident le plus grave de la journée avait été le tir des deux Palestiniens. Dan Margalit [journaliste de « relief »] a « salué » l’armée.

Israël a subi un nouveau lavage de cerveau et s’est assis pour un repas festif [repas de Seder] dans un esprit d’autosatisfaction. Et puis les gens récitaient « Répands Ta fureur sur les nations qui ne Te connaissent pas », impressionnés par la propagation des plaies et s’enthousiasmant pour la mort des premiers-nés (la 10e plaie d’Egypte « …tous les premiers-nés moururent dans le pays d’Egypte », Exode).

Le Vendredi saint chrétien et la nuit du Seder juif sont devenus un jour de sang pour les Palestiniens de Gaza. On ne peut même pas parler de crime de guerre parce qu’il n’y a pas eu de guerre là-bas.

Le test par lequel les IDF et l’indifférence pathologique de l’opinion publique devraient être jugés est le suivant : que se passerait-il si des manifestants juifs israéliens, ultraorthodoxes ou autres, menaçaient d’envahir la Knesset ? Des tirs aussi insensés à balles réelles depuis des chars ou par des tireurs d’élite seraient-ils compris par le public ? L’assassinat de 15 manifestants juifs passerait-il sous silence ? Et si plusieurs dizaines de Palestiniens parvenaient à entrer en Israël, cela justifierait-il un massacre ?

L’assassinat de Palestiniens est accepté en Israël plus légèrement que l’assassinat de moustiques. Il n’y a rien de moins cher en Israël que le sang palestinien. S’il y avait cent ou même mille morts, Israël « saluerait » encore les IFD. C’est l’armée dont le commandant, le bon et modéré Gadi Eisenkot, est reçu avec une telle fierté par les Israéliens. Bien sûr, dans les entretiens avec les médias au moment des Fêtes, personne ne lui a posé de questions sur le massacre prévu et personne ne lui posera la question maintenant non plus.

Mais une armée qui s’enorgueillit d’avoir tiré sur un agriculteur travaillant sur sa terre, en montrant la vidéo sur son site Web afin d’intimider les Gazaouis ; une armée qui dresse des chars d’assaut contre des civils et se vante d’une centaine de tireurs d’élite qui attendent les manifestants, une telle armée a perdu toute décence. Comme s’il n’y avait pas d’autres mesures. Comme si les IDF avaient l’autorité ou le droit d’empêcher les manifestations à Gaza, menaçant les chauffeurs de bus de ne pas transporter les manifestants sur un territoire où l’occupation a pris fin depuis longtemps, comme tout le monde le sait.

Des jeunes hommes désespérés se faufilent depuis Gaza, armés d’armes ridicules, marchant sur des dizaines de kilomètres sans blesser personne, n’attendant que d’être pris pour échapper à la pauvreté de Gaza dans une prison israélienne. Cela ne touche la conscience de personne non plus. L’essentiel est que les IDF présentent fièrement leurs prises. Le président palestinien Mahmous Abbas est responsable de la situation à Gaza. Et le Hamas, bien sûr. Et l’Egypte. Et le monde arabe et le monde entier. Mais pas Israël. Il a quitté Gaza et les soldats israéliens ne commettent jamais de massacres !

Les noms ont été publiés le soir. Un homme se levait de ses prières, un autre a été abattu alors qu’il s’enfuyait. Les noms ne vont ébranler personne. Mohammed al-Najar, Omar Abu Samur, Ahmed Odeh, Sari Odeh, Bader al-Sabag. Cet espace est trop petit, à notre grande horreur, pour énumérer tous leurs noms.

Gideon Levy

(Article publié dans le quotidien Haaretz, en date du 1er avril 2018; sous la rubrique Opinion; traduction A l’Encontre)

http://alencontre.org/moyenorient/palestine/gaza-cela-sappelle-un-massacre.html


De l’auteur :

La lutte contre l’expulsion des réfugiés africains est un moment charnière dans l’histoire d’Israël, la-lutte-contre-lexpulsion-des-refugies-africains-est-un-moment-charniere-dans-lhistoire-disrael/

Quel culot ! Pourquoi la gifle d’Ahed Tamimi rend les Israéliens furieuxquel-culot-pourquoi-la-gifle-dahed-tamimi-rend-les-israeliens-furieux/

Vivants comme morts, les improbables bâtisseurs du projet sioniste restent invisiblesvivants-comme-morts-les-improbables-batisseurs-du-projet-sioniste-restent-invisibles/

Israël. La nation des bombes à fragmentationisrael-la-nation-des-bombes-a-fragmentation/

À Gaza, Israël fait des expérimentations sur des humains en situation de stress et de privationsa-gaza-israel-fait-des-experimentations-sur-des-humains-en-situation-de-stress-et-de-privations/

Palestine. Un village palestinien pittoresque sert de zone de tirs à l’armée israéliennepalestine-un-village-palestinien-pittoresque-sert-de-zone-de-tirs-a-larmee-israelienne/

Gaza. L’étranglement se resserre encore plus. Avant une offensive israélienne ?gaza-letranglement-se-resserre-encore-plus-avant-une-offensive-israelienne/

Cinquante ans, cinquante mensongescinquante-ans-cinquante-mensonges/

Israël. Pourquoi je ne hisserai pas un drapeau israélien le jour de l’indépendanceisrael-pourquoi-je-ne-hisserai-pas-un-drapeau-israelien-le-jour-de-lindependance/

Sincères excuses aux lecteurs de Haaretzsinceres-excuses-aux-lecteurs-de-haaretz/

La Nakba israéliennela-nakba-israelienne/

La police du chametz en Israël ou comment passer du houmous-frites en contrebandelatelier-de-memoire-avant-propos-de-louvrage-cahiers-de-memoire-kigali-2014/

Les noms des rues : ce qu’ils remémorent ; ce qu’ils effacentles-noms-des-rues-ce-quils-rememorent-ce-quils-effacent/

Israël aime les guerresisrael-aime-les-guerres/

« La douce illusion » de la résolution 2334 de l’ONUla-douce-illusion-de-la-resolution-2334-de-lonu/

Bonjour du compte Twitter de l’armée israéliennebonjour-du-compte-twitter-de-larmee-israelienne/

Le sang de Khaled Bahar clame justice, mais personne en Israël ne l’entendle-sang-de-khaled-bahar-clame-justice-mais-personne-en-israel-ne-lentend/

Il n’y aura pas de paix tant qu’Israël n’admettra pas sa responsabilité dans la Nakbail-ny-aura-pas-de-paix-tant-quisrael-nadmettra-pas-sa-responsabilite-dans-la-nakba/

« Avec le nouvel accord d’aide à Israël, Obama est le parrain de l’occupation »avec-le-nouvel-accord-daide-a-israel-obama-est-le-parrain-de-loccupation/

Israël. Imposer le silence sur les crimes de l’occupationisrael-imposer-le-silence-sur-les-crimes-de-loccupation/

Jamais tant de personnes n’ont acclamé un assassin aussi méprisablejamais-tant-de-personnes-nont-acclame-un-assassin-aussi-meprisable/

Le journaliste israélien Gideon Levy appelle au boycott d’Israëlle-journaliste-israelien-gideon-levy-appelle-au-boycott-disrael/

Tous les Israéliens sont coupables d’avoir brûlé une maison palestiniennetous-les-israeliens-sont-coupables-davoir-brule-une-maison-palestinienne/

Gaza. Articles pour Haaretz Crimes de guerre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.