Indonésie : Perempuan Mahardhika (« Femmes libres ») et ses activités

Perempuan Mahardhika est une organisation de femmes fondée à Djakarta, en 2003. Elle vise à mettre fin à toutes les discriminations envers et à la violence sexiste contre les femmes, ainsi qu’à dynamiser la lutte pour l’égalité et le bien-être des femmes en Indonésie.

Depuis sa fondation, Perempuan Mahardhika s’est engagé dans de nombreux programmes axés sur les travailleuses et les syndicats. Les programmes liés aux problèmes des travailleuses et au syndicalisme sont :

A. Formations pour les travailleuses

« École féministe » pour les travailleuses. L’école est un programme d’éducation dirigé par Perempuan Mahardhika qui vise à refléter les problèmes quotidiens et les expériences en tant que femme et travailleuse confronté aux structurels (patriarcat et capitalisme) qui se produisent dans la société. L’école féministe pour les travailleuses a débuté en 2012 et se poursuit chaque année.

« Rainbow Training » pour les travailleurs LGBT. C’est un programme destiné aux lesbiennes, bisexuelles et transsexuelles. La lutte pour l’identité sexuelle est devenue une partie de la lutte de Perempuan Mahardhika pour l’égalité et la libération des femmes.

Renforcer la coopération avec les syndicats, par exemple en organisant de fréquentes discussions sur les questions relatives aux travailleuses dans les usines, ainsi que dans les syndicats.

Organiser des discussions publiques et des séminaires.

B. Initier des dialogues avec les syndicats concernant les questions de violence sexiste (GBV)

Le syndicat est un instrument important dans la lutte des travailleuses. Par conséquent, nous considérons le syndicat comme un partenaire stratégique. Le but de ce programme est de renforcer le syndicat pour qu’il soit profondément préoccupé par toutes les formes de discrimination et de violence auxquelles sont confrontées les travailleuses sur leur lieu de travail.

Nous reconnaissons que la gestion des programmes féminins au sein des syndicats dépend fortement du leadership des femmes. Par conséquent, Perempuan Mahardhika a aussi impulsé le développement d’un réseaux, ainsi que des forums de communication, parmi les travailleuses provenant de divers syndicats. Ce réseau vise à créer un espace où les militantes syndicales peuvent partager des idées et renforcer leurs forces afin d’encourager l’acceptation des programmes femmes au sein des syndicats.

C. Mener du plaidoyer, des campagnes et de la socialisation sur la violence basée sur le genre (GBV)

Perempuan Mahardhika rend compte des cas de discrimination et de violence subis par les travailleuses, afin qu’ils soient signalées, que ce soit directement ou indirectement.

La cible du plaidoyer, comme prévu, est le gouvernement. D’expériences, ceci est réalisé en organisant une conférence de presse montrant des données non révélées comme comparaison des données, suivie ensuite par une action de mobilisation devant les bureaux gouvernementaux centraux. Nous avons constaté qu’il s’agissait de méthodes efficaces pour attirer l’attention du public sur les problèmes et exercer des pressions importantes sur le gouvernement afin qu’il réagisse immédiatement ou réponde à (et suive) toute question spécifique.

Afin de gagner le soutien du public et de révéler des cas de GBV sur le lieu de travail, Perempuan Mahardhika mène également des campagnes dans les médias, organise des manifestations, la production de tracts, la réalisation de vidéos YouTube et des conférences de presse.

D. Consolider les travailleuses

En 2014, Perempuan Mahardhika et la FBLP ont organisé la 1e Conférence des travailleuses sous le thème « Violence sexuelle sur le lieu de travail » à laquelle ont participé 40 participantes de 4 syndicats. Plus tard, en 2015, la 2e Conférence des travailleuses a été organisée sous le thème « Violation des droits reproductifs sur le lieu de travail » à laquelle ont participé 100 participantes de 8 syndicats.

De plus, il y a toujours eu des efforts de consolidation pour articuler les revendications des travailleuses lors de chaque événement important tel que la Journée internationale de la femme ou la commémoration internationale de la lutte contre la violence à l’égard des femmes.

Le terrain d’intervention de Perempuan Mahardhika en ce qui concerne les travailleuses est principalement autour de la zone industrielle de (KBN) Cakung, dans le nord de Dakarta, avec FBLP en tant que partenaire stratégique.

Ce travail de solidarité réalisé par notre partenaire Perempuan Mahardhika (Femmes Libres) est actuellement en cours avec la fédération syndicale FLB, notamment dans la zone industrielle de Nusantara (KBN – Nusantara Bonded Zones) à Cakung. Ce programme spécifique s’appelle le Comité des ouvrières du KBN, soutenu par une alliance formée avec le Bureau d’Assistance Juridique (LBH) de Djakarta et le syndicat FSUI.

Mahardhika met également en œuvre un programme contre la violation des droits de la maternité des travailleuses. Elle a créé des groupes de travail de travailleuses ; à savoir les lieux où les femmes syndicalistes peuvent collectiviser l’information.

Perempuan Mahardhika

Publié sur Europe Solidaire Sans frontières

https://www.europe-solidaire.org/spip.php?article42998

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.