Des enregistrements en 2013 (5)

La musique et les disques survivent heureusement aux « contraintes » des surfaces spécialisées ou non, plus ou moins disquaires, mais plus attentives aux coûts financiers, à la vitesse de rotation et au niveau de leurs stocks qu’aux rythmes de diffusion de la musique. Sans oublier la mise en avant des productions des majors au détriment des multiples éditeurs qui nous permettent d’écouter des musiques et non de la programmation « profitable ». Quelques disques enregistrés dans l’année, ici 2013, au hasard de ré-écoutes récentes.

Voir note précédente : Des enregistrements en 2013, des-enregistrements-en-2013-2/, des-enregistrements-en-2013-3/, des-enregistrements-en-2013-4/

Cet orchestre à géométrie variable construit des mondes en couleur, entre réminiscences musicales variées et sonorités propres, « une perception instantanée de la bande originale d’un film imaginaire ».

Alban Darche (saxophone alto, composition et arrangements), Didier Ithursarry (accordéon), Nathalie Darche (piano), Matthieu Donarier (saxophone ténor), Sylvain Rifflet (saxophone ténor, clarinette), François Ripoche (saxophone ténor), Sébastien Boisseau (contrebasse), Marie-Violaine Cadoret (violon), Christophe Lavergne (batterie).

Et à chaque écoute des surprises, comme cachées, au coin de nos rêveries.

Cd Alban Darche – L’orphicube : Perception instantanée, enregistré en 2013, Yolk music 2014


Un quartet sans batterie. Enrico Pieranunzi (piano), Ralph Alessi (trompette, cornet, bugle), Donny McCaslin (saxophones ténor et soprano), Matt Penman (contrebasse).

Sans batterie et donc avec des mises en plan parfois étonnantes. Chaque instrumentiste participe de ces équilibres sonores particuliers se dévoilant lentement à chaque écoute.

Pour une lecture plus détaillée, voir La sélection, 5 CD de jazz, de Nicolas Béniès, la-selection-5-cd-de-jazz-de-nicolas-benies/

Enrico Pieranunzi : Proximity, enregistré en avril 2013, CamJazz 2015

Il y a dans ce quartet composé de Danny Gouker (trompette et composition), Eric Trudel (saxophone ténor), Adam Hopkins (contrebasse) et Nathan Ellman-Bell (batterie) un équilibre bien étrange, une ironie douce amère. Les musiciens proposent une musique moqueuse, aux sonorités décalées, un peu comme un spectacle d’un cirque imaginaire dont la machinerie se dérègle volontairement.

Une réelle surprise.

Cd SignAl Problems, enregistré en janvier 2013, pfMentum 2014

Conversations with Craig Taborn and Kikanju Baku

Le plus surprenant reste la longévité inventive du saxophoniste-flutiste Roscoe Mitchell. Il est ici en dialogue avec Craig Taborn (piano, orgue et synthétiseurs) et Kikanju Baku (batterie et percussions). Une musique pleine de lumières et de cris, la force de la révolte et les cloches dans le vent…

Cd Roscoe Mitchell : Conversations II, enregistré en septembre 2013, Widehive

Entre poésie et jubilation, un disque dont le titre, Tomate et parapluie, dit tout à celles et ceux dont les regards et les oreilles restent ouvertes aux étonnements.

Gabriel Lemaire (Saxophones ténor, soprano et alto, clarinette alto), Valentin Ceccaldi (violoncelle, horizoncelle, melodica), Samuel Blaser (trombone), Florian Satche (batterie, percussions).

Des compositions du saxophoniste ou du violoncelliste. Dialogues, unissons, décalages ou méandres, comme une poupée russe associée à un artichaut, une carotte à un vidéoprojecteur…

Superbe comme un puzzle qui se redécouvre à chaque fois.

Cd Marcel et Solange invitent Samuel Blaser : Tomate et parapluie, enregistré en décembre 2013, Tricollectif

Un trio composé de Sangoma Everett (batterie), Bastien Brison (piano) et Christophe Lincontang (contrebasse) et sur quatre plages de Sabrina Romero (cajon et percussions marocaines).

Une musique « métisse » pleine de couleurs et de rythmes. Les instrumentistes, animés par les flux percussifs du leader, proposent un voyage plus que séduisant.

Cd Sangoma Everett Trio ‎ : Debi, enregistré entre décembre 2013, Naïve 2015

Le noyau d’une pomme, deux saxophonistes ténor, Alexandra Grimal et Sylvain Guérineau dans le monde fantasque d’un pianiste, François Tusques. Un chat qui pêche, des blues, Don Cherry, le Douanier Rousseau, des musiques entre « Sérénité » et « A tâtons ».

Cd La jungle du Douanier Rousseau, enregistré en février 2013, Improvising Beings 2014

Didier Epsztajn

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.