Solidarité internationale contre la répression en Catalogne. Liberté pour les prisonnier-es politiques !

Télécharger en PDF :

 2017_-_11_-_15_-_tract_comite_catalogne2

7 réponses à “Solidarité internationale contre la répression en Catalogne. Liberté pour les prisonnier-es politiques !

  1. En fin, c’est un sujet trop complexe pour faire le tour ici, dans ce contexte. Et ce n’est pas mon intention. Je voulais seulement manifester, une fois de plus, mon étonnement par ce parti pris d’Entre lignes pour le nationalisme catalan alors que pour le reste de sujets c’est une publication qui se positionne de gauche et féministe et que, j’en suis sûre, que défend pas d’autres nationalismes (pas même le catalan du nord des Pyrénées) et que je sache, les catalans de France sont bien plus dépouillés de leur langue, par exemple. Car en Espagne l’enseignement en Catalogne se fait en Catalan et la Catalogne a un degré considerable d’autonomie alors qu’en France il n’y a même pas un département qui porte ce nom… Et qui plus est, la constitution française ne prévoit pas non plus le droit à l’autodétermination…

  2. Excusez-moi, mes fautes d’orthographe. J’ai écrit trop vite et même si je parle bien le français, parfois je ne contrôle pas bien surtout d’un premier jet. Pardon.

  3. Oui, voilà, je suis, bien sûr pour l’autodétermination. Mais ne nous racontons pas d’histoires, derrière toute cette histoire il y a un nationalisme méprisant, suprémaciste et reac. Comme ils le sont tous. Et je ne vois pas que le chemin pour combattre un nationalisme dominant soit de faire des « petits enfants » mais d’en finir avec les barrières et les frontières, pas d’en créer d’autres. Et bien sûr je défend le droits des langues et des cultures mais ça me semble pour le moins exagéré de dire que la culture ou la langue catalane sont réprimées en Espagne, surtout si l’on compare avec la France. Et surtout si on se refuse à voir que ce qui uniformise et tue les cultures et les langues actuellement – en Catalogne et ailleurs – ce n’est pas l’espagnol (qui est aussi le catalan) mais ce qui nous vient de USA.
    Quand à la référence Disney c’est peut-être mal exprimé : je veux dire que sous une peau de mouton et même progressiste, le nationalisme et toujours la haine ou le mépris de l’autre, l’autre étant celui qui est né ailleurs. Le critère du territoire me dégoute.

  4. Comme j’ai déjà commenté à plusieures reprises, le parti-pris de « Entre les lignes, entre les mots » pour le nationalisme catalan, m’attriste. Non que je sois partisane de la répressión mais, franchement, le nationalisme vous semble une cause d’avant garde et digne d’être défendue? Bonjour le FN mode Walt Disney!

    • OUI, le blog défend « Le droit à l’autodétermination » et non le « nationalisme »

      Par contre, comme je l’ai déjà indiqué les formes possibles de cette auto-détermination sont très largement discutables par les populations se considérant comme catalanes : autonomie culturelle et linguistique, autonomie dans un cadre fédératif, indépendance, etc…

      Le nationalisme d’un pays dominant et celui des autres groupes ne peuvent être mis sur le même plan

      quel silence sur le nationalisme espagnol !

      quel rapport avec le FN, Walt Disney ?
      L’un comme l’autre défendent le nationalisme dominant, l’un d’une France impérialiste est colonialiste, l’autre des USA…
      très cordialement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.