Emilio Gentile : Soudain le fascisme. La Marche sur Rome, l’autre révolution d’octobre

product_9782070145058_195x320Emilio Gentile, spécialiste du fascisme italien, analyse dans son dernier ouvrage les ressorts de l’ascension de Mussolini, dont la Marche sur Rome, du 29 octobre 1922, qui loin d’être une fanfaronnade fut le premier jalon vers la dictature et ouvrit la voie italienne au totalitarisme. L’auteur étudie la période de 3 ans qui sépare la création des groupusculaires Faisceaux italiens de combat de l’accession au pouvoir de Mussolini.

Cette situation découle de deux logiques. Premièrement, le fascisme en utilisant la violence politique contre ses adversaires a sapé les bases de l’Etat libéral ; deuxièmement, une grande partie du personnel politique a tenté d’instrumentaliser les Chemises noires face à la menace d’une révolution de type bolchévique. Dans les faits, la droite conservatrice et la bourgeoisie ont abdiqué face aux fascistes, pensant les contrôler et les faire rentrer dans le rang. Elles ont par la même fait le lit du fascisme. Pourtant, Mussolini avait clairement affirmé sa volonté de détruire l’ordre libéral et d’imposer sa loi.

L’étude de Gentile, comme ses écrits précédents, participe à une meilleure compréhension du phénomène fasciste. La Marche sur Rome a bien été un putsch qui a précédé l’instauration de la dictature en 1925 et l’instauration des « lois fascistissimes » et liberticides de 1926. La dictature fasciste a débuté dès la Marche sur Rome puisqu’elle était l’inexorable conséquence de la nature même du parti.

Un ouvrage à méditer.

Emilio Gentile : Soudain le fascisme. La Marche sur Rome, l’autre révolution d’octobre, NRF Essais, Gallimard 2015, 29 euros

Jean-Paul Gautier, historien

*****

Voir les livres de Jean-Paul Gautier

Ruptures et continuités De Le Pen à Le Penun-visage-respectable-a-la-demagogie-xenophobe-et-nationaliste/

L’héritage antisémite de Dieudonné : lheritage-antisemite-de-dieudonne/

Avec Michel Briganti, André Déchot : La galaxie Dieudonné – Pour en finir avec les impostures, Les ennemis de mes ennemis ne sont pas toujours nos amis

Les extrêmes droites en France. De la traversée du désert à l’ascension du Front national (1945- 2008), Méandres pestilentiels

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.