Solutions émancipatrices au problème de la dette publique

arton12449-3c9ddNouvelle formule de la revue Les autres voix de la planète.

« Restructuration, défaut de paiement, audit de la dette, annulation. Ces termes sont de plus en plus évoqués dans le débat public au sujet des réponses à apporter face à l ‘excès de la dette publique, qui peut être insoutenable, illégitime, illégale voire odieuse. »

Les auteur-e-s reviennent sur la définition des « restructurations de dette », les conditions imposées contraire aux intérêts des pays endettés et des populations, les calculs économiques et géopolitiques, la nécessaire priorité à donner à « la réalisation d’un audit intégral de la dette (avec la participation citoyenne active), combinée si nécessaire à la suspension des remboursements ».

Dans les différents articles, elles et ils abordent, entre autres, les plans d’ajustement structurels, le FMI « pompier pyromane », les politiques menées en direction des Pays pauvres très endettés (PPTE), les non-annulation des dettes multilatérales et l’annulation de créances impayables, le sens réel des mouvements de transferts financiers (des pays « pauvres » aux créanciers riches), la dette comme nouvel instrument de domination…

Elles et ils parlent de l’accord de 1953 sur la réduction de la dette « allemande », du pillage de l’Irak, des conditionnalités catastrophiques assorties aux dettes et restructurations de celles-ci, des leçons de la politique menée en Argentine, des dettes odieuses et de la suspension unilatérale des remboursements, des audits, « La lutte pour la dignité du peuple grec s’inscrit dans celle du peuple argentin et de tous les autres peuples du monde pour le droit de connaître la vérité sur la dette publique », de la domination exercée par une minorité détentrice de capital, de dette illégitime et des modalités de son annulation par de l’Equateur…

Le second chapitre est consacré à la Grèce.

Les auteur-e-s mettent en relation les politiques menées vis à vis de l’Allemagne en 1953 et de la Grèce durant les dernières années. Elles et ils donnent des définitions pour la « dette publique illégitime », la « dette illégale », la « dette publique odieuse » et la « dette publique insoutenable », exposent le travail et les conclusions de la « Commission pour la vérité »…

(Voir : Rapport Préliminaire de la Commission pour la vérité sur la dette publique grecque, rapport-preliminaire-de-la-commission-pour-la-verite-sur-la-dette-publique-grecque/ ou note de lecture sur le Rapport de la commission pour la vérité sur la dette publique grecque, la-dignite-des-populations-grecques-vaut-plus-quune-dette-illegale-illegitime-odieuse-et-insoutenable/)

Les auteur-e-s analysent aussi le cas de l’Islande, du plan Brady, la BCE comme « fonds vautour »…

La troisième partie est consacrée au FMI, au cadre juridique de l’ONU, au modèle productif visant à générer des devises nécessaires aux remboursements des dettes illégitimes, aux projets de restructuration de la dette au Portugal, au « non-paiement »…

Des argumentaires et des analyses indispensables pour comprendre les mécanismes de la dette, la nécessité des audits citoyens sur l’endettement, « Notre objectif est de NE PAS payer la dette illégitime et/ou illégale contractée en notre nom, sans notre accord, qui ne bénéficie pas à la population et que nous avons déjà payée plusieurs fois, car, en fin de compte, avec tant de vol et de gaspillage, le véritable créancier, c’est nous, le peuple » et les possibles politiques…

SOMMAIRE

Introduction

Définitions

I. QUI PROFITE DES RESTRUCTURATIONS DE DETTE ?

L’initiative PPTE

Des restructurations favorables aux débiteurs

L’Irak, fausse générosité et vrai pillage

Leçons de l’Argentine pour les pays européens

La restructuration de la dette argentine

Résistances à l’endettement impérialiste

L’Équateur et la dette illégitime

Équateur – Argentine, deux voies différentes

II. UNE SOLUTION À LA CRISE GRECQUE ?

Audit de la dette grecque : unité de lieu, temps et action

Définition des termes de la Commission pour la Vérité

L’accord de Londres de 1953

La restructuration grecque de 2012

Les auditions de la Commission pour la Vérité

L’Islande, un modèle ?

Le Plan Brady

Le rapport de la Commission pour la Vérité

BCE : un fonds vautour

III. UNE SOLUTION RÉFORMISTE ?

Le FMI analyse les faits

Le cadre juridique de l’ONU

Commentaires sur la restructuration portugaise

Restructuration ou non-paiement ?

AVP n°66 – Les autres voix de la planète, http://cadtm.org/Les-autres-voix-de-la-planete-no65

2ème semestre 2015

La revue du CADTM, Liège 2015, 90 pages

Didier Epsztajn

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.