Une Pme familiale devenue « républicainement compatible »

9782021078268La Seconde Guerre mondiale change la donne et bouleverse l’histoire du nationalisme français. La défaite de l’Italie de Mussolini et la chute du IIIème Reich marque le déclin de l’extrême-droite discréditée par le nazisme et la Collaboration. Une extrême droite qui apparait comme complices des vaincus et qui se retrouve confinée à un rôle marginal et groupusculaire.

La Guerre d’Algérie est une opportunité pour les différents courants d’extrême-droite, un moyen pour réapparaitre sur la scène politique et briser son isolement. L’extrême-droite se regroupe autour d’un combat commun : le maintien et la défense de l’Algérie française. L’anti-gaullisme, avec l’anticommunisme, devient un des axes central de ses futurs combats .On assiste ainsi à la succession et à l’échec de plusieurs tentatives de création et de regroupement des extrêmes droites : Europe-Action avec Dominique Venner, Occident avec Alain Madelin, Gérard Longuet, l’Œuvre française de Pierre Sidos, Jeune Révolution avec Pierre Sergent (ancien responsable de l’OAS-Métro), les Jeunesses patriotes et sociales de Roger Holeindre… En 1972, les principaux courants d’extrême-droite se structurent autour d’Ordre nouveau pour donner naissance au Front national et on fait appel à Jean-Marie Le Pen pour en prendre la direction. Jean-Marie Le Pen va réussir à fédérer les différentes sensibilités et individualités : anciens SS, ex-maréchalistes et partisans de la Révolution nationale prônée par Vichy, ex-OAS, ex-poujadistes, nationalistes-révolutionnaires, néonazis, catholiques intégristes, païens… Valérie Igounet cite un document interne du Front national qui définit clairement ses objectifs : « le parti a vocation à rassembler tous les nationaux sans exception »

Valérie Igounet, chercheuse associée à l’Institut de Temps présent (CNRS), était surtout connue comme spécialiste du négationnisme en France. Elle nous livre aujourd’hui une étude très approfondie et fort bien documentée sur le Front national de ses origines à nos jours. S’appuyant sur une masse importante de documents (textes internes, discours, circulaires, journaux, tracts, affiches, films, vidéos). Valérie Igounet retrace avec justesse et méthode les 40 ans d’histoire du Front national, principal mouvement d’extrême droite, dirigé par un vieux routier de l’extrême droite : Jean-Marie Le Pen ; Un Front national qui occupe aujourd’hui une place centrale dans la vie politique de la France.

A lire absolument pour comprendre l’histoire de ce qui est devenu une Pme familiale qui après des décennies d’histoire parfois chaotiques est devenu «  républicainement compatible » et affiche, sous la houlette de Marine Le Pen, sa volonté d’arriver au pouvoir.

Valérie Igounet : Le Front national, de 1972 à nos jours : le parti, les hommes, les idées, Le Seuil, juin 2014.

Jean-Paul Gautier, historien, spécialiste de l’histoire des extrêmes droites en France

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.