Festival des Films du Monde – Montréal du 27 août au 7 septembre 2015

Dédié à Manuel de Oliveira, 1908 – 2015

Grand réalisateur portugais

Cette année, Dany Laferrière préside le jury

En compétition mondiale, 15 films :

Des longs métrages : Autriche Chucks, Allemagne, Canada, Uruguay, Chine, Espagne (2 films), Finlande, France, (Fou d’amour de Philippe Ramos) Hongrie, Japon, Maroc, Pologne, Brésil, Iran, Italie, Russie (2 films vus, dont L’âme d’un espion, Dusha Shpiona de Vladimir Bortko 110 minutes, sous titrés en français et Sur la route de Berlin, Doroga Na Berlin, de Serge Popov 82 minutes, couleur), Suède, Suisse, Turquie (2 films), USA : Outliwing Emily de Eric Weber et USA-Cuba, Mexique, Colombie.

*

J’ai beaucoup aimé :

Pour l’Autriche, Chucks, 2015, en couleurs, 93 minutes, de Sabine Hiebler, Gehrard Ertl, deux réalisateurs matures qui travaillent ensemble depuis leur sortie de l’université. Ils ont été primés en 2012, à Montréal. L’œuvre Chucks est tirée du roman de Cornelia Travnicek (Based on the novel by)

Le thème :

Maeva dite Mae pour sa bande de copains tagueurs de murs la nuit est très rebelle, elle erre à travers Vienne comme une punk, avec aux pieds les chaussures de son jeune frère mort d’un cancer. Seules les expériences extrêmes l’intéressent, l’alcool, faire graffitis, elle veut aussi être poète. On comprend pourquoi ses excès au fur et à mesure que le film se déroule.

Sanctionnée un jour pour dégradations murales, elle doit faire un travail d’utilité sociale, l’accueil dans un centre de patients atteints du sida. Elle rencontre Paul, un jeune homme passionné de littérature qui se sait «  condamné à une mort très rapide »

Intense, plein d’humour et surtout tendre, esthétique. SUPERBE

*

Pour les USA, 2015, en couleurs, Outliwing Emily de Eric Weber, 88 minutes. Le mariage de Tim et Emily joué par une douzaine d’acteurs différents montre que rien n’est tout blanc ou tout noir, mais paradoxal. Selon les étapes de la vie, une longue relation de 50 ans connaît des hauts et des bas, les 12 acteurs afro-américains jouent cela admirablement, que l’on soit blanc, noir, hétérosexuel ou homosexuel, homme ou femme.

Intéressant +++

*

Pour la France, Fou d’amour de Philippe Ramos. 90 minutes.

Vente : 78 rue de Turbigo Paris 75003 tel 01 42 01 07 05

Alfamafilms@orange.fr, Andrea.alfamafilms@orange.fr

Le réalisateur.

Né en 1966, Philippe Ramos réalise seul dans sa Drôme natale des films d’aventures en super 8. Diplômé de la FEMIS.

Le crime de la jeune fille et son bébé a existé mais ici il est placé sur un plan ironique/humoristique, excellent pour moi, mais peut être pas pour le public du Québec, « choqué » ai-je entendu sur deux choses : un prêtre! Et sur l’échafaud.

Dans le réel, il a été en prison, et au bout de 20 ans mis en liberté, mort en 2010.

Film qui pose fortement le droit à une vie sexuelle des prêtres et des religieuses, en religion catholique, et pourquoi pas au mariage.

J’ai aimé ce film et je le reverrai car il est une transposition de ce qui s’est passé en Meurthe Moselle, dans ma ville où j’allais à l’école primaire ; puisque le curé d’Uruffe fut vicaire à Rehon 54

Acteurs et actrices

Melvil Poupaud Le curé TRÉS TRÉS BON

Dominique Blanc La châtelaine EXCELLENTE

Diane Rouxel La victime

Lise Lamétrie

Jean François Stévenin

Jacques Bonnafé

Jean Paul Bodet

Virginie Petit.

*

Des courts métrages : nombreux vus, mais à part le petit TRESOR du Kazastan, rien me m’a marqué vraiment

*

Des premières œuvres :

Rosa Chumbe du Pérou de Jonatan Relayze Chiang

jonatanrelaysze@gmail.com

Lima le mois pourpre et les processions.

Une femme policière, seule et jeune grand-mère devenue alcoolique vit avec sa fille jeune mère célibataire et le bébé.

TRES BEAU ET BON FILM

*

Des films Hors concours :

Dont en langue française

Simon, France 2014. Par Éric Martin et Emmanuel Causse.

Jeune qui a le cancer

USA 2015 A walk in the woods, avec Robert Redford, sort en France prochainement.

Découverte de la forêt e de l’amitié

Très BON film d’Egypte, présenté en première nord-américaine, j’ai vu ABL AL RABIE de 92 minutes, en arabe et sous titres en français, Avant le printemps de Ahmed ATEF, né au Caire en 1971.

ahmedatefcinema@gmail.com

Maison de production Égypt Films

Inspiré d’événements réels, c’est l’histoire de cinq blogueurs dont les efforts ont participé à la naissance de la révolution égyptienne, suite aux élections en partie falsifiées, lancées par Moubarak. Histoire d’internet, de sa force, le film met bien les femmes en valeur et les jeunes.

(SERAIT BIEN de le PASSER EN JANVIER pour l’anniversaire de la révolution de 2011 ou en MARS pour féminisme d’ailleurs).

*

Regards sur le monde : en longs métrages, nombre de films français, Italie, Japon, Pologne, Portugal, Slovaquie, Roumanie, Singapour, Grande-Bretagne, Suisse, Turquie, USA, Venezuela, Viet-Nam…

+ courts métrages

*

France : longs métrages

Les saisons d’une montagne, 90 minutes, en français, Canada, de Bob MC Kenna. (Je vais l’utiliser en pédagogie sur la nature, je le commande)

*

Films étudiants : pas eu le temps de voir grand-chose

*

Pour le thème FEMMES

Tehila, Israël 2015, de Eilat Ben Eliahu, 17 minutes, 12 ans et en «  surboum »

Betonzaj, Hongrie 2015, de Isvtan Kovacs, 31 minutes faire de la compétition sportive

Fan Fan, de Chia Hsin Liu de Taïwan, 2014, 30 minutes. Des bars « à hôtesses »

Eva, de Francisco Pareja Venezuela 2015, 12 minutes, une dame de 73 ans amoureuse.

Ginette Francequin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.