LEUR SPECTRE

« Le maillon faible de la zone euro, ce sont ses

électeurs »

Financial Times ( 19 décembre 2014 )

*

Comment ! Le peuple grec, cet insolent, s’apprête

En votant pour Tsipras à relever la tête

Cependant qu’à Madrid, l’orgueilleux Podemos

Ne craint d’hispaniser aussi le mot demos !

C’en est trop. Juncker veut déboulonner Athènes ;

Le FMI bridant les loqueteux hellènes

D’un nouveau tour de vis à leur encontre y va,

Et Merkel aussitôt de sa grosse Bertha !

Moscovici, mandé par l’hypocrite Hollande,

Prend les choses de haut et sur place gourmande ;

La Bourse en dévissant organise à propos

Un climat de panique , annonçant le chaos.

*

Aux portes du pouvoir, danger ! Des extrémistes

Pires qu’Aube dorée en fait, des communistes,

Montrent le bout du nez ; d’où sortent-ils ? Des gueux

Qui n’ont donc rien compris à nos plans généreux

Pour les débarrasser de leur incompétence

Et n’auront pas goûté cette saine pitance

D’austérité qui leur montre le droit chemin…

Nous les avions choisis pour nous faire la main,

Tester sur eux jusqu’où l’ultralibéralisme

(Cache-sexe, on le sait, du mot capitalisme

Qui réveille toujours de dangereux démons,

Aux relents de marxisme et que nous évitons)

Se pouvait appliquer comme parfait modèle

A toute cette Europe, objet de notre zèle.

*

Nous étions sur le point de réussir vraiment

Avec, bon an mal an, l’heureux consentement

De nos si dévoués sociaux-démocrates,

Fort utiles brouilleurs à ce jeu-là de cartes.

Ne possédions-nous pas l’heureuse prévision,

Que, rien ne devant plus freiner notre ambition,

Plus de la moitié de la richesse mondiale

Viendrait de plus en plus remplir notre timbale ?

N’étions-nous, célébrés par tous les bons medias,

En Sainte Trinité, en Sainte Troïka ?

*

Il est hors de question que nous les laissions faire.

*

S’ils gagnent, nous saurons préparer leur calvaire,

Non, bien sûr, sans d’abord nous être, il le faut bien,

Inclinés devant l’urne, en rongeant notre frein,

Puisque de temps à autre il est bon de paraître

Respectueux du peuple et le faire connaître.

*

Armons-nous. Préparons le coup de grâce avec

Leur pouvoir mis au ban et leurs banques à sec,

Avant que leur nuisance rouge ne s’exporte.

*

Il ne sera pas dit que Périclès l’emporte !

Yves Letourneur, 22 janvier 2015

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.