Un visage « respectable » à la démagogie xénophobe et nationaliste

lp_a_lp2Il est important de comprendre les ruptures et les continuités dans l’argumentaire de l’extrême-droite, de connaître les changements de personnel et leur signification, d’apprécier, derrière les discours à géométrie variable, les réalités lourdes de sens et de dangers…

Jean-Paul Gautier nous propose un petit tour dans la galaxie Le Pen.

Le « compromis nationaliste » réalisé au sein du Front national se transforme dans les batailles pour la succession. Avant-hier un chef, hier deux aspirant-e-s à la succession, aujourd’hui, et c’est une nouveauté dans l’extrême droite, une femme dirigeante, sans oublier la petite fille… C’est aussi une histoire de famille, de privatisation d’une organisation…

L’auteur analyse les rapports entre « modernité » et « tradition », souligne la porosité existante entre la droite et le Front national, décrypte les équipes et les individu-e-s, parle des souverainistes, des « héninois ou le triumvirat chti », du retour des « félons au bercail » (les anciens partisans de Brunot Mégret), du clan des gudards (anciens du Groupe Union-Défense(GUD)…

Des affiches son reproduites, elles en disent long sur ce parti hostile aux libertés démocratiques et racialiste.

Jean-Paul Gautier analyse les éléments d’un « programme national et social », un programme caméléon, à géométrie variable, « Cohérence et incohérence, volontairement entretenues, permettent ainsi de défendre tout et son contraire ». Il analyse le « quadrillage méthodique de la société française », les changements de vocabulaire sur « la préférence nationale », la défense de l’Etat fort, les discours sur la défenses des « valeurs chrétiennes » et la « laïcité », le rejet des immigré-e-s, la haine des musulman-ne-s et de l’islam. Il importe de saisir les changements de forme et de mots et de comprendre la persistance du socle racialiste, la défense de l’occident naturalisé « chrétien »…

Sans oublier une certaine vision de la France et de sa « grande » place dans le monde, les nouvelles amitiés avec Israël, les « yeux doux à Poutine »…

Pour ne pas se laisser abuser par des discours démagogiques sur les questions sociales ou une certain conception de la « laïcité » réellement chrétienne et islamophobe… Oui, « les fondamentaux restent ». Oui, « Le Front national demeure un parti d’extrême droite et postule désormais à se muer en parti de gouvernement »…

Plus qu’un simple danger.

De l’auteur :

L’héritage antisémite de Dieudonné : lheritage-antisemite-de-dieudonne/

Avec Michel Briganti, André Déchot : La galaxie Dieudonné – Pour en finir avec les impostures, Les ennemis de mes ennemis ne sont pas toujours nos amis

Les extrêmes droites en France. De la traversée du désert à l’ascension du Front national (1945- 2008), Méandres pestilentiels

En complément possible :

Mémorial 98 ! : Front National : c’est arrivé près de chez vous : front-national-cest-arrive-pres-de-chez-vous/

Joelle Palmieri : Scruter la bête noire : scruter-la-bete-noire/

et d’autres textes : extreme-droite/

Jean-Paul Gautier : De LE PEN à LE PEN

Continuités et ruptures

Editions Syllepse http://www.syllepse.net/lng_FR_srub_37_iprod_634-de-le-pen-a-le-pen.html, Paris 2015, 118 pages, 8 euros

Didier Epsztajn

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.