Tribune : GPA abolissons le trafic des mères !

Le Collectif pour le Respect de la Personne (CoRP), le Lobby Européen des Femmes (LEF), et plusieurs associations et personnalités européennes et américaines interviennent au niveau international pour promouvoir l’abolition du recours aux mères porteuses.

Dans un texte rendu public hier, les associations signataires s’invitent dans les travaux sur la « gestation pour autrui » (GPA) transnationale menés discrètement au sein de la Conférence de La Haye, organisation intergouvernementale mondiale chargée de la coopération notamment en matière de droit de la famille.

Les représentants des Etats membres doivent décider s’ils acceptent la proposition qui leur est faite par les fonctionnaires de l’Organisation de travailler sur un texte destiné à « encadrer » la GPA transnationale et faciliter la reconnaissance mutuelle des filiations issues de contrats de mères porteuses.

Les associations signataires dénoncent une entreprise de promotion de la GPA sans consultation de la société civile.Elles rappellent que le recours aux mères porteuses est une pratique d’exploitation contraire au droit international de protection des droits humains. Elles proposent la rédaction au sein de l’ONU d’une convention d’abolition de la GPA sur le modèle de l’abolition de l’esclavage. 

Cette intervention est signée par le CoRP, qui avait déjà publié en juillet 2014 dans Libération une lettre ouverte au Président de la République signée par un grand nombre de personnalités pour s’opposer à la GPA, le Lobby Européen des Femmes, qui est la plus grande coalition d’associations de femmes dans l’Union européenne, Alice Schwarzer, grande figure du féminisme allemand et co-fondatrice du MLF, le Swedish Women’s Lobby (Suède, présidé par Gertrud Åström), le Romanian Women’s Lobby (Roumanie, présidée par Laura Albu), le réseau  Feminists No To Surrogacy fondé par la journaliste et activiste féministe suédoise Kajsa Ekis Ekman, une association américaine (Center for Bioethics and Culture), la journaliste et écrivaine autrichienne Elfriede Hammerl et plusieurs associations féministes françaises :  Osez le Féminismela CADAC (Coordination des Associations pour le Droit à l’Avortement et à la Contraception), la Coordination lesbienne de France, Elu/es Contre les Violences faites aux Femmes (présidée par Geneviève Couraud) et l’Assemblée des femmes (fondée par Yvette Roudy et présidée par Danielle Bousquet), Osez le féminisme.

——————————-

TRIBUNE : GPA ABOLISSONS LE TRAFIC DES MÈRES !

Tribune publiée dans Libération le 24 mars 2015

Nous dénonçons une entreprise de promotion du baby business sans consultation de la société civile.

Dans un texte rendu public hier, les associations signataires s’invitent dans les travaux sur la gestation pour autrui (GPA) transnationale menés discrètement au sein de la Conférence de La Haye, organisation intergouvernementale mondiale chargée de la coopération notamment en matière de droit de la famille.

Aujourd’hui, les Etats membres doivent décider s’ils acceptent de travailler sur un texte destiné à « encadrer » la GPA transnationale. Le but serait de faciliter la reconnaissance mutuelle des filiations issues de contrats de mères porteuses, comme les fonctionnaires de l’Organisation le leur proposent. Nous dénonçons une entreprise de promotion du baby business sans consultation de la société civile.

Jusqu’à maintenant, en dehors des Etats, seuls les commanditaires et les professionnels impliqués dans le marché de la maternité ont été interrogés par le Bureau Permanent de la Conférence de La Haye. Des personnes qui sont parties prenantes dans cette pratique sociale de mainmise sur les corps des femmes. Des personnes qui ont intérêt à son développement.

Seule la question d’un éventuel « encadrement », de nature à conforter les intérêts en présence en saupoudrant un vernis « éthique », a été mise sur la table. Aucune question sur le bien-fondé de cette pratique et sur sa compatibilité avec les droits humains élémentaires n’a été posée.

Il est urgent de faire entendre la voix de la société civile. Nous rappelons que le recours aux mères porteuses est une pratique d’exploitation contraire au droit international de protection des droits humains. Nous proposons la rédaction au sein de l’ONU d’une convention d’abolition du recours aux mères porteuses sur le modèle de l’abolition de l’esclavage.

Signataires :

Notre intervention de vingt pages est signée par le Lobby Européen des Femmes, la plus grande coalition d’associations de femmes dans l’Union européenne, le CoRP, qui avait déjà publié en juillet 2014 dans Libération une lettre ouverte au Président de la République signée par un grand nombre de personnalités pour s’opposer à la GPA, Alice Schwarzer, figure du féminisme allemand et cofondatrice du MLF, le Swedish Women’s Lobby (Suède, présidé par Gertrud Åström), le Romanian Women’s Lobby (Roumanie, présidée par Laura Albu), le réseau Feminists No To Surrogacy fondé par la journaliste et activiste féministe suédoise Kajsa Ekis Ekman, l’organisation américaine Center for Bioethics and Culture, la journaliste et écrivaine autrichienne Elfriede Hammerl et plusieurs associations féministes françaises : Osez le féminisme, la CADAC (Coordination des Associations pour le Droit à l’Avortement et à la Contraception), la Coordination lesbienne en France, l’association La Lune, Elu/es Contre les Violences faites aux Femmes (présidée par Geneviève Couraud), l’Assemblée des femmes (fondée par Yvette Roudy et présidée par Danielle Bousquet) et l’Université des femmes (Belgique).

———————————

En complément possible :

Pourquoi nous sommes contre la Gestation pour Autrui (GPA) ! (recours aux mères porteuses) – janvier 2013 : pourquoi-nous-sommes-contre-la-gestation-pour-autrui-gpa-recours-aux-meres-porteuses-2/

Pourquoi nous sommes contre la Gestation pour Autrui (GPA) ! (recours aux mères porteuses) – novembre 2011 : pourquoi-nous-sommes-contre-la-gestation-pour-autrui-gpa-recours-aux-meres-porteuses/

Kajsa Ekis Ekman : L’être et la marchandise. Prostitution, maternité de substitution et dissociation de soi : la-transgression-fetichiste-des-frontieres-se-differencie-de-la-dissolution-revolutionnaire-des-memes-frontieres/

et GPA ou l’ultime forme de dissociation marchande : gpa-ou-lultime-forme-de-dissociation-marchande/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.