Anne Fausto-Sterling et Priscille Touraille : Autour des critiques du concept de sexe

Ce dialogue entre Anne Fausto-Sterling, professeure émérite de biologie et d’études sur le genre à Brown University (Providence, Rhode Island) et Priscille Touraille, anthropologue au CNRS (laboratoire éco-anthropologie et ethnobiologie du Muséum national d’histoire naturelle, Paris) revient sur les questions essentielles de la confrontation entre deux épistémologies disciplinaires, celle des études sur le genre et celle qui ont cours en biologie. Sur la base des travaux développés depuis les années 1990 par Anne Fausto-Sterling, les deux chercheuses déplacent le regard sur les articulations problématiques entre sciences sociales et biologie qui ont formé un des points de critique les plus importants des études sur le genre dans les vingt-cinq dernières années.

Je signale cet intéressant article/entretien/dialogue entre deux chercheuses « Autour des critiques du concept de sexe ». Anne Fausto-Sterling et Priscille Touraille parlent, entre autres, du « continuum sexuel », des différences sexuées du comportement, de normes de genre, de distribution bimodale des traits, d’intersexualité, de variabilité intrasexuelle, du concept de sexe, « c’est notre notion de sexe qui est trop simple pour décrire la complexité biologique », des mots et de leurs limites, « Le langage du sexe, genre, continuum ou dimorphisme est donc fondamentalement imparfait, et nous devons toujours faire des efforts pour préciser et limiter l’usage de ces termes ».

J’ai notamment apprécié les questions/réponses autour des conceptualisations ordinaires et scientifiques.

Anne Fausto-Sterling revient sur son livre « Les cinq sexes » est indique : « Je l’ai écrit pour introduire l’idée que notre sexe anatomique et physiologique implique bien plus que les organes génitaux, ce que l’on aperçoit en regardant les individus intersexués, parce que les différents niveaux du sexe (chromosomique, génital, hormonal, etc.) se trouvent en discordance ».

Anne Fausto-Sterling et Priscille Touraille parlent aussi des organes génitaux, des caractères sexuels secondaires, de la complexité du sexe corporel, des plastie à la mode, d’anthropologie biologique, de notion de race, de critiques féministes, de sciences sociales, de représentations genrées… « Pour récapituler brièvement : je ne pense pas que l’on puisse redéfinir le concept de sexe en lui-même séparément du genre parce qu’ils sont mutuellement constitutifs. Cela n’enlève rien à l’importance de l’étude du corps et du sexe/genre en utilisant des outils de la biologie. Ces approches peuvent être en tension entre elles, mais elles ne sont pas intrinsèquement contradictoires ».

Les auteures discutent des « contraintes imposées » par le génone, de celles « imposées » par l’environnement, « Nous ne pouvons rien dire de l’action des gènes séparément de l’environnement dans lequel un organisme se développe, votre propos de biologiste est clair », de plasticité de l’information génétique, de plasticité des corps et des comportements, de division du travail…

Une lecture pour sortir des fausses conceptualisations, « aller contre quelque chose qui semble si évident » et aborder les complexités, les tensions et les possibilités de la vie des êtres humains.

Anne Fausto-Sterling :

Corps en tous genres. La dualité des sexes à l’épreuve de la science : Apposer sur quelqu’un-e l’étiquette « homme » ou « femme » est une décision sociale

Les cinq sexes. Pourquoi mâle et femelle ne sont pas suffisants : plus-quune-question-de-definition/

Priscille Touraille : hommes grands, femmes petites : une évolution coûteuse – les régimes de genre comme force sélective de l’adaptation biologique : les-inegalites-de-genre-pourraient-etre-enregistrees-au-niveau-du-genome-jusqua-devenir-ce-que-nous-identifions-ensuite-comme-des-caracteres-sexues/

en complément possible sur

l’intersexualité, le beau livre d’Anaïs Bohuon : Le test de féminité dans les compétitions sportives. Une histoire classée X ?: Contre la fiction du naturel, l’archipel du genre

la science et le masculin/féminin : Sous la direction de Catherine VIDAL : Féminin Masculin, Mythes et idéologie : Les sociétés forgent des modèles et des normes associées au féminin et au masculin

Anne Fausto-Sterling et Priscille Touraille : Autour des critiques du concept de sexe. Entretien avec Anne Fausto-Sterling, Genre, sexualité & société [En ligne], 12 | Automne 2014, mis en ligne le 01 décembre 2014, consulté le 10 février 2015. URL : http://gss.revues.org/3290 ; DOI : 10.4000/gss.3290

Didier Epsztajn

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.