Il faut encore avoir du chaos en soi pour enfanter une étoile qui danse

2Rosa, des éclats de rêve, Billie Holiday chantant « Strange fruit », le confinement des noir-e-s à certaines places dans les bus, « Confiner ! Quel sale verbe ! », Wonderboy, la National Association for the Advancement of Colored People (NAACP), Montgomery Alabama…

« I say Stand up now ! ». Le basculement ce jour là. « Rester assise pour tenir debout ». Le refus.

Un homme nommé White, un homme aux bonbons,

Le boycott, l’été en hiver, les quotidiens de travail, le KKK et les Vigilants, les livres « La lecture est une chirurgie de l’âme ».

Un roman, mêlant réalité et inventivité, pour faire sentir ou ressentir. Rosa Parks, lois ségrégationnistes, le racisme, le combat pour la dignité.

Eugène Ebodé nous raconte une histoire. Pas de héros ni d’héroïne. Des femmes et des hommes, des doutes, des actions, le combat pour les droits civiques.

Une transcription, au moyen d’une belle littérature, de cette « Rose dans le bus jaune ».

Eugène Ebodé : La Rose dans le bus jaune

Continents noirs – Gallimard, Paris 2013, 311 pages, 19,90 euros

Didier Epsztajn

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.