Des nouvelles de Buenos-Aires

9Avec d’autres mots, d’autres moyens, des contes dans la tradition de Julio Cortazar, mêlant réalité la plus boueuse au fantastique pour faire entrer dans son monde, Samanta Schweblin délivre un cri similaire. « Des oiseaux plein la bouche » est un recueil de nouvelles qui s’interroge que la barbarie de notre monde, sur l’inversion des valeurs. Un assassin de sa femme peut-il être considéré comme un artiste qui a fait une sorte d’œuvre d’art ? L’entraide entre les êtres humains n’est-il qu’un vain mot ? Chacun(e) ne peut rester que dans son propre univers ? Sait-on « La vérité sur l’avenir ? », titre d’une des nouvelles réunit dans ce volume veut faire la démonstration, qui rejoint celle de Takahashi1, que la vérité sort de la bouche des « autorités » – ici une voyante mais la démonstration reste valable – surtout si l’opinion, l’assertion est répétée par des autorités différentes mais défendant le même intérêt.

La vérité sur l’avenir ? Des prévisions autoréalisantes à l’image de la scène des marchés financiers. Si plusieurs traders croient à la même chose, elle se réalise… Jusqu’à un certain point. Lorsqu’il est atteint plus personne ne croit plus personne…

Ces nouvelles font la démonstration que Buenos Aires sait alimenter le moteur de la littérature mondiale.

Samanta Schweblin : Des oiseaux plein la bouche, traduit par Isabelle Gugnon, Seuil.

Nicolas Béniès

voir autre note : J’aillais trouver le moyen de descendre l’escalier

1 Lire Le Japon en première ligne… : Le Japon en première ligne…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.