A la rencontre (2)

Les musicien-ne-s de jazz sont souvent partis à la rencontre d’autres musicien-ne-s et de leurs instruments à travers le monde. Ces dialogues fructueux soulignent combien l’idée même de frontières musicales est artificielle.

Au hasard de ré-écoutes récentes. Voir précédente note : A la rencontre

cd1Un trio aux accents savoureux, Nicolas Schulze (piano), Heiner Stilz (clarinette) et Soumitra Paul (tablas). La confluence des continents, un assemblage des rythmes, des sonorités enivrantes. Une exploration musicale qui vaut le détour.

Cd Ek Safar : « One journey », Jazzthing, next generation vol 45, Double Moon Records, enregistré en février 2013

Une célébration de la musique brésilienne

cd2Autour du pianiste Kenny Barron, Mauricio Einhorn (harmonica), Idriss Boudrioua (alto sax), Lula Galvao (guitare), Sergio Barrozo (basse), Rafael Barata (drums), Alberto Chimelli (claviers) et Claudio Roditi (flugelhorn et muted trumpet).

Un hommage à Mauricio Einhorn (créateur du mouvement Jazz Samba au Brésil) et Johnny Alf (pianiste), sans oublier Tom Jobim « Triste » et Baden Powell « So por amor ».

Un disque lumineux.

CD Kenny Barron & the brazilian knights, Groovin’Hight 2013, enregistré à Rio de Janeiro en juin 2012

cd3Peut-être est-ce aussi parce qu’il est peintre, que Simon Spang-Hanssen (soprano et tenor-saxophones, flûte) parvient, dans ses mélodies, à faire si bien dialoguer les couleurs des différents instruments. Avec Dawda Jobarteh (kora), Thomas Fonnesbech (electric et acoustic basses), Ayi Solomo (percussion) et sur deux pièces Mariane Bitrani (di-zi, c-flute, alto-flute), il nous propose un disque fissurant le paysage géographique. De belles mélodies métissées.

Cd Simon Spang-Hanssen : Rainbow Spirit, Alisio 2006

cd4Sans vraiment pouvoir déterminer si c’est la sonorité particulière du (de la ?) shakuhachi (flûte japonaise droite à embouchure libre en bambou) de Jeffrey Lependorf qui m’a séduit. Ou peut-être ses alliances avec la guitare de Scott Fields. Ou enfin cette musique proposée…

Après plusieurs écoutes, comme une étrange sensation d’inconnue proximité, jusque dans l’iconoclaste « Naima » de John Coltrane.

Cd Scott Fields & Jeffrey Lependorf : Everything is in the instructions, enregistré en octobre 2012, Ayler record

Didier Epsztajn

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.