Celia Wa-« An di manman »- hommage à Kafé

 
Nouvelle venue sur la scène soul caribéenne, Célia Wa est chanteuse, danseuse, musicienne complète qui revendique aussi bien Mile Davis et John Coltrane que D’Angelo et Erika Badu…  Son instrument ? la flûte traversière et la flûte des mornes, celle que jouait Eugène Mona et Guy Konkèt deux de ses influences majeures.
En 2012, elle crée le « Wa Electro Quartet », une rencontre à l’âme caribéenne entre l’électro et l’acoustique, avec des compositions originales aux confins du hip hop, du jazz, du reggae et bien sûr du GwoKa.

Célia Wa (fl, chant), Eric Delblond (b), Yassin Kramdi (clavier), Adélaïde Songeon (tb), Josiah Woodson (tp & g) Arnaud Dolmen (dms)

 
Sylvain Silberstein

Une réponse à “Celia Wa-« An di manman »- hommage à Kafé

  1. Demain, le 12 novembre, au Baiser salé à Paris à 19h 😉

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.