Vous ne pouvez pas savoir ce que c’est que de n’être rien

Pour Geneviève qui m’a donné envie de relire ce livre

3La lecture n’est pas identique à la sortie de l’adolescence et aujourd’hui. Reste cependant le choc de l’écriture, le poids des phrases dans ce roman essentiellement composé de dialogues. La légèreté du ton combinée au poids du sens. « Mademoiselle », « Monsieur » et l’enfant « Celui-là ne dit pas le lait, il dit mon lait ».

Mademoiselle et son travail : « Ce n’est pas un métier que le mien. On l’appelle ainsi pour simplifier mais ce n’en est pas un. C’est une sorte d’état, d’état tout entier, vous comprenez, comme un exemple d’être un enfant ou d’être malade ». Un travail où « on m’en donne chaque jour un peu plus », un travail non mesurable, toujours en cours et toujours à recommencer. Un travail pour lequel Mademoiselle a été choisie « en raison de mes capacités les plus impersonnelles »

Un travail, un état et la volonté d’en sortir « Vous avez l’air d’ignorer ce que c’est que de vouloir sortir de cet état. Il faut que je reste là à y penser tout le temps, de toutes mes forces, sans cela je sais que je n’y arriverais pas », vouloir s’appartenir, se perdre dans le détail, oublier l’essentiel.

La force des mots, des phrases, d’une littérature qui dit sans décrire, qui peint sans les facilités de la figuration, qui donne à sentir. L’état de Mademoiselle confronté aux voyages de Monsieur et l’horizon borné du bal du samedi et de la possible rencontre pour le mariage…

Derrière ce dialogue dans un square, le temps d’une femme, d’une domestique…

Marguerite Duras : Le square

Editions Gallimard, Paris 1955, réédition Folio, 156 pages

Didier Epsztajn

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.