« L’art contemporain est-il soluble dans la barbarie ? »

2Au principe d’incertitude, virtuellement touffu mais politiquement ambivalent et, à terme, ambigu, Daniel Bensaïd nous a suggéré de rétorquer par un coup de dés : ce pari, qu’il tirait du côté de la mélancolie réactive, à même de faire rebondir et oser.

Artiste-plasticien et adhérent à la section carolorégienne de la Quatrième Internationale, Thierry Tillier adopte à sa manière cette posture dans sa dernière publication : Principe d’incertitude que faire.

A sa manière, c’est-à-dire celle du voisinage entre visuel (collages post-surréalistes où les fantômes de Max Ernst et de Francis Picabia se frotteraient à l’iconologie sulpicienne et aux frasques punks, photographies aquatiques/minéralogiques) et écrit (citations d’une quinzaine de ces esprits frappeurs que nous affectionnons – Bensaïd, Erri De Luca, Trotsky,…- et/ou dont il serait opportun de ranimer la mémoire – René Daumal, Camille Goemans,…).

Le tout « emballé » dans une couverture « cut-up » qui n’aurait pas déplu à William Burroughs himself.

3Que faire ? Question lancinante, cruciale, posée depuis plus d’un siècle, à laquelle répondre postule de se mouiller. Thierry nous y invite, en esquissant une stratégie de révolte graphique/idéologique élémentaire parce que les (bonnes) traditions subversives ne peuvent se perdre (entre autres sous les cieux hainuyers !), parce que l’art contemporain, du moins celui qui n’applaudit pas sa propre marchandisation, n’a pas vocation à se dissoudre dans la barbarie.

Un livre-mosaïque éclaté à lire, regarder, méditer, en écoutant Joy Division ou les Sex Pistols

Thierry Tillier : Principe d’incertitude que faire ?

Editions Jannink (127 rue de la glacière – 75013 Paris)

Pierre Tréfois

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.