Main basse sur la science publique : Le «coût de génie» de l’édition scientifique privée

« La connaissance est aussi un bien public : un bien qui ne perd pas sa valeur par l’usage d.’autrui, mais au contraire qui ne la réalise pleinement que par l’usage que les autres scientifiques en font »

Imaginez un monde où les chercheurs des établissements publics de recherche et des universités seraient rétribués individuellement en fonction de leur contribution au chiffre d’affaire d’un oligopole de grands groupes privés, et où les moyens humains et financiers affectés à leurs recherches en dépendraient. Projet d’un think-tank ultra-libéral, voire science-fiction pensez-vous ?.… ou alors cas particulier de quelques fraudes liées à l.’industrie du médicament ? Non, non, regardez bien autour de vous, c’est déjà le cas, dans l’ensemble du monde scientifique (sciences de la nature, médicales, agronomiques.…), et ce à l’insu de la grande majorité des gens, et de trop de chercheurs ! Mais une prise de conscience est en train de s.’opérer et une bataille s.’engage sur tous les continents. Analysons les faits :

  • Une transformation du processus de production dans l’Édition qui a conduit à sa concentration et à la privatisation de la publication par quelques grands groupes

  • Privatisation de la publication par les 5 Majors : packaging et copyright

  • Un capitalisme de prédation qui fait rêver Wall Street

  • La « Science Optimisée par les Marchés » ? Mais c’est la bulle !!!

  • La cotation des journaux à l’Audimat

  • Audimat, Agences de Notation, Classements et Mercato : c’est le modèle TF1 ou PSG… en plus rentable !

  • Quand la recherche se gère à la contribution au profit des actionnaires sans débourser un centime de prime : un « coût de génie » !

  • Des Disciplines Scientifiques à … la discipline des marchés

  • Une forme d’intégration verticale informelle… sous la pression des fonds d’investissement

  • Des dirigeants de haut vol

  • Une prise de contrôle qui affaiblit la science

  • Un nouvel avatar : faites bientôt votre Mercato online grâce au Facebook des scientifiques, qu’ils construisent eux même gratuitement !

  • Des formes de résistances … et une vraie lutte qui s’engage !

  • On a pris l’ivoire de la Tour ! Des chercheurs dans la rue ?

Rédacteurs: B. Moulia, Directeur de Recherches INRA, Membre de la Commission Recherche de la Cgt Inra ; Yves Chilliard, Directeur de Recherches INRA, Membre de la Commission Recherche de la Cgt Inra ; Jean Louis Durand, Chargé de Recherches INRA, Animateur de la Commission Recherche de la Cgt Inra, .…

Pour lire le texte entier : Main_basse_sur_la_Science

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.