Multiplication de l’instrument (2)

Quelques enregistrements pour sortir des « sentiers battus » et errer dans les sonorités d’un instrument multi-présent. Des moments d’échanges ou de construction ensemble. Pour plonger dans des musiques qui ne s’épuisent pas dans une première écoute.

Au hasard de ré-écoutes récentes. Voir aussi : Multiplication de l’instrument

cd1Quatre clarinettes : Alvin Batiste, John Carter, Jimmy Hamilton et David Murray.

Tantôt sonnant comme une section d’un grand orchestre, tantôt en dialogue comme dans les pièces « Honeysuckle Rose » ou « Sticks And Bones », tantôt dans des expressions plus arides « Clariflavors ».

Le plus souvent mélodique, avec quelques éclats sarcastiques, une musique souriante entre Duke Ellington et des arrangements intégrants des volutes plus free.

A noter un long solo introductif dans la pièce intitulée « Solo And Ballad For Four Clarinets », un morceau ayant bien des points communs avec la « musique savante occidentale ».

Un concert peu ordinaire.

Cd « Clarinet Summit in Concert at the Public Theater », India Navigation 1991

cd2Encore des clarinettes. Mais cette fois, des musiques entre improvisations et ballades, entre mélodies et recherches formelles. Gebhard Ullmann (clarinette basse), Jürgen Kupke (clarinette) et Michael Thieke (clarinette alto et clarinette) composent un trio jouant sur les complémentarités toniques de leurs instruments. Et malgré le titre du premier morceau, ce n’est pas du déjà vu ou entendu.

Cd Clarinet Trio : « Ballads And Related Objects », Leo Records 2004.

cd3Dessines-moi une tour Eiffel

« … le duo Giuffre-Jaume propose un condensé des divers courants qui confluent dans l’aventure du jazz. Comme si, depuis le chant-contrechant voix-guitare des bluesmen archaïques et les échanges preacher-congrégation, le même dialogue se poursuivait selon un système de relais. Ici et maintenant les interlocuteurs se nomment Jimmy Giuffre et André Jaume » (Philippe Carles).

Un concert à Paris, une écoute réciproque et les esquisses légères d’un échange musical.

Cd Jimmy Giuffre,André Jaume : « Eiffel », enregistré à paris en novembre 1987, CELP diffusé par Harmonia Mundi

cd4Autour de l’univers singulier de Lennie Tristano

Un dialogue ludique et très libre entre deux pianistes Stéphan Oliva et François Raulin.

Nulle concurrence, nulle surenchère. Et quelques fois comme un piano à quatre mains.

Des compositions de Lennie Tristano, d’autres des pianistes. Un très beau disque.

Les compères reviendront sur les thématiques de l’œuvre de Lennie Tristano, avec cinq autres musiciens dans « sept variations sur Lennie Tristano », Sketch 2002

Cd « tristano », Emouvance, enregistré en janvier 1998.

Didier Epsztajn

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.