Soyez réalistes, demandez l’impossible

Il est plaisant de retrouver Mike Davis, sa plume acérée dans les six textes mis aujourd’hui à disposition : « A court de chewing-gum », « Crash club », « Manif de conducteurs », « Obama peut-il voir le Grand Canyon ? », « Toma el valle : en direct de la révolution » et « Les dix commandements du militant ».

L’auteur nous parle de Occupy Wall Street et de la place publique « c’est encore sur la place publique que prospère le mieux l’auto-organisation militante, et c’est encore dans la libre discussion que se cristallise la volonté politique », des trois piliers du McWord (« la consommation américaine, la stabilité européenne et la croissance chinoise »). Il compare, dans un texte de 2008, l(a) (im)possible politique d’Obama en regard de la politique rooseveltienne, ou nous invite à être radical pour « parvenir à la démocratie économique ; en l’espèce, à un système où les gens ordinaires décideraient de grandes questions comme les dépenses sociales, les taux d’intérêt, les transferts de capitaux, la création d’emplois, le réchauffement climatique… Si le débat ne porte pas sur le pouvoir économique, alors il ne sert à rien »

J’ai particulièrement été intéressé par « Toma el valle : en direct de la révolution », la description de la mobilisation d’El Centro, le programme couvrant les droits des migrants, l’opération anti-Wind, le féminisme et les droits des anciens combattants.

L’auteur nous rappelle l’importance de ne pas laisser nier, enfouir les mémoires, de faire connaître les histoires, les luttes « il est fondamental de relayer les histoires venues de l’Amérique profonde et de ses marges dans les médias nationaux. Le récit de la contestation doit devenir la fresque des luttes menées par les gens ordinaires… ».

Dans « Les dix commandements du militant », il énonce et explique des taches/orientations, sur l’auto-organisation, le caractère nécessairement temporaire et révocable des directions, le remplacement régulier des porte-paroles, la place de la démocratie représentative, les alliances, l’importance de « Occupy the Hood » (Occupez le quartier, mouvement initié par de jeunes militant-e-s noir-e-s), la construction d’infrastructures répondant aux besoins élémentaires, la diversification des manifestant-e-s (gens de couleur, syndicalistes), l’emploi des mots du quotidien, etc.

Sur Occupy Wall Street et plus généralement sur le mouvement des « indignés », voir Textes, essais et témoignages des indignés, Introduction de Jade Lindgaard (Les arènes, Paris 2012) N’ayez pas peur de vraiment vouloir ce que vous désirez ou d’Athènes à Wall Street, # indignés ! Échos d’une insurrection des consciences (Zones, Paris 2012) Nous luttons pour une société dans laquelle tout le monde est important

Parmi, les multiples livres de l’auteur :

Les héros de l’enfer (Editions Textuel, Paris 2007) Alchimistes en révolte

Sous la direction de Mike Davis & Daniel B. Monk : Paradis infernaux. Les villes hallucinées du néo-capitalise (Les prairies ordinaires, Paris 2008) Bruit de fond assourdissant, solitude et frontières intérieures

Mike Davis : Soyez réalistes, demandez l’impossible

Les prairies ordinaires, Paris 2012, 0 pages, 9 euros

Didier Epsztajn

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.