Comme si nos chants en automne étaient leurs chants en automne

Au centre du recueil « Éloge de l’ombre haute », poème documentaire, nous parle de Beyrouth à l’aube, « Beyrouth – notre image », « Beyrouth – notre sourate », Beyrouth à midi, l’après-midi, le soir au-dessus de Beyrouth et la nuit, Beyrouth, hier, maintenant, après-demain. Écrit en 1983. Poignant.

Les premières et dernières lignes :

« Une mer pour le septembre nouveau.

Notre automne se rapproche des portes…

Une mer pour le chant amer.

Pour Beyrouth nous avons apprêté tout le poème.

………………………….

Que la révolution est vaste.

Que la voie est étroite.

Que l’idée est grande

Que l’État est petit! »

J’ai beaucoup apprécié « Dernière conversation à Paris » et son entame :

« … Sur le seuil de sa chambre il m’a dit :

Ils assassinent sans raison. »

Quinze quatrains, aussi. Je reproduis le quinzième :

« Je vois ce que je veux des hommes : leur quête de tendresse

pour quoi que ce soit, leur lenteur à aller au travail

leur hâte à revenir aux leurs…

et leur besoin d’un salut, au matin… »

Le titre du livre est celui du dernier poème, de la paix espérée, derrière « Si cet automne est le dernier ».

Une très grande voix, qui nous fait sentir l’exil par delà les mots.

« Ma patrie est une valise,

ma valise, ma patrie »

Mahmoud Darwich : Nous choisirons Sophocle et autres poèmes

Traduit de l’arabe (palestine) par Elias Sanbar

Actes sud, Arles 2011, 100 pages,18 euros

Didier Epsztajn

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.