Mystères des lectures

Dans l’après guerre à Barcelone, il suffira qu’un livre sorte du « Cimetières des Livres oubliés » pour qu’entre histoire, amour et lecture, l’auteur nous entraine dans une ronde de mots et de vies.

Le narrateur Daniel, parcours des labyrinthes éclairés de contes d’amour, d’ombres fantasques surgies d’un passé non révolu.

Éveil des sensations et sentiments, multiples secrets et mystères, une plongée en aventure et littérature, des « pas se perdent pour toujours dans l’ombre du vent. »

Carlos Ruiz Zafon : L’Ombre du vent

Traduit de l’espagnol

Rééditions le livre de poche, Paris 2008, 637 pages, 8 euros

 Didier Epsztajn

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.