Hier pour aujourd’hui, les années 2000 (2)

La musique et les disques survivent heureusement aux « contraintes » des surfaces spécialisées ou non, plus ou moins disquaires, mais plus attentives aux coûts financiers, à la vitesse de rotation et au niveau de leurs stocks qu’aux rythmes de diffusion de la musique. Sans oublier la mise en avant des productions des majors au détriment des multiples éditeurs qui nous permettent d’écouter des musiques et non de la programmation « profitable ».

Quelques disques enregistrés dans les années  2000, au hasard de ré-écoutes récentes. Lire la suite

L’EZLN en Europe : entre enthousiasme et marginalisation (plus autres textes)

À la mi-juin, sept envoyés de l’Armée zapatiste de libération nationale (EZLN) débarqueront en Espagne pour entamer une tournée qui les mènera à travers toute l’Europe. Le point culminant de leur voyage aura lieu à Madrid le 13 août, date du 500e anniversaire de la chute de Tenochtitlán en 1521, début d’une longue soumission aux conquistadors espagnols. Le sociologue belge Bernard Duterme, directeur du Centre tricontinental et spécialiste de la rébellion zapatiste depuis son surgissement en 1994, répond aux questions d’Underground – Periodismo Internacional à propos de la visite de la guérilla mexicaine qui, malgré le temps qui passe, continue à gagner des soutiens sur le « vieux continent ». Lire la suite

Participation politique des femmes en Côte d’Ivoire : une mission pour la paix

Dans l’entrevue, Solange Koné évoque la participation politique des femmes, les défis de la pandémie et les pratiques féministes pour la paix

La Marche Mondiale des Femmes (MMF) en Côte d’Ivoire a débuté en 2004. Le pays était en guerre civile et les femmes de Côte d’Ivoire se sont organisées pour participer à une rencontre au Mali sur la participation des femmes aux processus de paix. Lors de cette rencontre, une compagne de la MMF du Burkina Faso a exprimé sa solidarité et son soutien aux femmes de Côte d’Ivoire. C’est donc à partir de la pratique de la solidarité internationale, constitutive de la Marche Mondiale des Femmes, que les femmes organisées en Côte d’Ivoire ont connu et décidé de rejoindre le mouvement.

Solange Koné, membre du Comité International de la MMF, a parlé avec Capire à propos de la participation politique actuelle des femmes dans le pays et comment elles s’organisent dans la lutte pour la solidarité et la paix. Pour elle, « dans la résolution des conflits, les femmes doivent être vraiment parties prenantes. Il faut réfléchir de manière concrète au rapport à la violence faite aux femmes sur les champs de combat ». Découvrez : Lire la suite

La lutte pour la souveraineté alimentaire, c’est la lutte pour la vie

Perla Álvarez de la CLOC-Via Campesina écrit sur la souveraineté alimentaire comme résistance et pratique des mouvements paysans et autochtones.

foto3

Lorsque nous entendons parler de l’agro-industrie parmi les secteurs populaires organisés et non organisés du Paraguay, nous pensons immédiatement à « mono-cultivateur de soja », « Brésilien », « Mennonite »(1). Pourquoi ? Depuis quand ces mots apparaissent dans notre environnement ? De quoi parlons-nous vraiment lorsque nous utilisons ces mots ? Analysons le mot « agro-industrie » : industrie de l’agro, industrie foncière… voici le secret. Ce mot renferme un concept de terre différent du nôtre, paysannes et paysans et peuples autochtones.

En général, la terre est traitée comme une marchandise, un produit qui s’achète et se vend et qui, de plus, génère des bénéfices. La terre (l’agro) est exploitée commercialement. La terre (agro) n’est plus considérée comme « tekoha », elle n’est plus « le lieu d’où nous venons », « l’endroit où nous vivons, produisons et nous reproduisons », « l’endroit où nous développons notre être », « l’endroit d’où nous venons et où nous avons notre culture ».

Pour l’agro-industrie, la terre est négociable, elle se mesure en uniformité et non en diversité. En tonnes de grains, pas de graines. En productivité et non en innocuité. En dollars et non en vie. En courbes de niveau, pas en espèces d’arbres et d’oiseaux qui disparaissent. Lire la suite

Tu n’étais pas un ange, mais les anges n’existent pas

iu

« JE VEUX D’ABORD TE PARLER D’ELLE, de cette femme qui, sans le savoir, m’a fait venir jusque-là, jusqu’à toi, qui est morte depuis deux cent soixante et un ans, pendue au gibet de Quimper en 1755. Tu avais 38 ans ». Une femme aperçue, des cheveux roux flamboyant, une femme seule, « Il m’avait semblé lire sur le visage de cette femme que nous étions dans la même sidération, le même désir d’être ailleurs », une femme jamais réapparue dans cette soirée… Lire la suite

Tribune collective : Loi séparatisme : Il est encore temps

Tribune collective : Le projet de loi confortant le respect des principes de la République est à nouveau examiné par l’Assemblée nationale, après l’échec de la commission mixte paritaire et une version durcie par le Sénat.

Tribune collective – « Loi séparatisme : Il est encore temps » (publiée dans Libération)

Le projet de loi confortant le respect des principes de la République est à nouveau examiné par l’Assemblée nationale, après l’échec de la commission mixte paritaire et une version durcie par le Sénat.

Nous alertons solennellement sur ce texte de division et de surenchère sécuritaire qui met gravement en péril l’équilibre réalisé par les grandes lois laïques de 1882, 1901 et 1905, avec des mesures dans tous les sens, soit imprécises, soit disproportionnées, qui sont dangereuses pour les libertés publiques de toutes et tous.

Nous nous alarmons de ce projet qui vient encore fragmenter la société française et jette une suspicion généralisée à l’encontre des personnes de confession musulmane, comme sur toutes les associations et les citoyennes et citoyens engagés. Lire la suite

#ÉcoleFéministe : État et démocratie sont les terrains de lutte féministe

Découvrez comment s’est déroulée la formation sur l’État et la démocratie, avec des expériences partagées par des femmes du Kenya, du Venezuela, du Kurdistan et de Bolivie.

« Il n’y a pas de manuels pour la transformation forgée dans chaque territoire à partir de l’histoire et de l’organisation du peuple. Il faut reconnaître que les réussites et les erreurs font partie de ces processus et que la démocratie populaire exige la discussion et l’apprentissage des erreurs qui permettent d’aller de l’avant. »

Nous sommes des survivants d’États génocidaires. Nous sommes la Palestine. Nous sommes la Colombie. La mystique qui a commencé la session sur l’État et la Démocratie de l’École Internationale de l’Organisation Féministe Berta Cáceres a amené la force des peuples en lutte pour l’autodétermination et la souveraineté, et a affirmé la solidarité internationale comme une pratique permanente du féminisme populaire.

Les mots de Berta Cáceres rappellent l’importance de reconnaître la légitimité des peuples dans leurs luttes qui s’opposent, souvent, à la légalité de l’État. Cela révèle le caractère de domination des États, dont la légalité permet des coups d’État et ouvre des voies pour l’avancement du capital transnational sur les territoires des peuples. Lire la suite

L’assistanat public et sans contrepartie aux entreprises

rapport_allobercy_2

La crise ? Quelle crise ? En pleine pandémie et alors que 100% de ses membres touchent des aides publiques liées au COVID19, le CAC40 réussit l’incroyable performance de verser près de 51 milliards d’euros à ses actionnaires (+22%), soit l’équivalent de 140% des profits qu’il a réalisés en 2020. BlackRock et les grandes familles capitalistes françaises en sont les grands bénéficiaires, avec le soutien tacite de l’État français qui touche lui aussi une part de ces dividendes. Lire la suite

Crise de l’Impérialisme français en Afrique et processus de fascisation dans l’hexagone

Coup d’État au Tchad approuvé et soutenu par Macron avec un appel à « mettre en œuvre un processus démocratique le plus rapidement possible » ; « Coup d’État » au Mali condamné par Macron alors qu’il est soutenu par de nombreuses organisations populaires maliennes ; manifestations et déclarations politiques contre l’ingérence française à Bamako, N’Djaména, Ouagadougou ou Niamey, accusation publique par le Chef de l’État de la Russie accusée d’« alimenter un sentiment anti-français en Afrique », etc. L’impérialisme français en Afrique est indéniablement dans une séquence historique de crise. Dans la même période se déploie dans l’hexagone un processus de fascisation que nous avons longuement analysé dans nos derniers articles [lois jumelles liberticides sur la sûreté globale et sur le « séparatisme », basculement du centre de gravité des discours politiques du ministre de l’intérieur vers l’extrême-droite, tribunes de militaires, manifestations policières devant l’assemblée nationale, multiplication des discours et analyses sur le déclin à conjurer, etc.]. Les deux réalités externe et interne sont rarement mises en lien dans les analyses politique. La cécité sur ces liens est un obstacle à la compréhension des enjeux et dangers politiques contemporains en France.

imperialisme-francais-1

Lire la suite

Des Espagnoles descendent massivement dans la rue pour contrer les féminicides

Des manifestations spontanées ont eu lieu vendredi dans toute l’Espagne pour rejeter la violence sexiste, après que le corps d’une fillette de six ans nommée Olivia ait été retrouvé par les équipes de recherche au fond de la mer au large de l’île canarienne de Tenerife. Olivia et sa sœur Anna, âgée d’un an, avaient disparu depuis le mois d’avril et on suppose qu’elles ont été tuées par leur père, Tomás Gimeno. Le suspect dans cette affaire a appelé la mère des fillettes le jour de leur disparition pour lui dire qu’elle ne les reverrait jamais.

Dans le centre de Santa Cruz de Tenerife, environ 800 personnes sont venues protester vendredi soir. « Nous sommes tristes, nous sommes indignées », ont déclaré Saray et Verónica, deux étudiantes en droit qui étaient présentes. À quelques kilomètres de la place, le navire Ángeles Alvariño a poursuivi ses recherches pour retrouver le corps d’Anna. La majorité des personnes qui sont venues exprimer leur répulsion face à ces meurtres étaient des jeunes femmes. Lire la suite

La propagande néolibérale mensongère sur les impôts

arton7951-d32f4-25882

À propos du livre d’Attac :
Impôts : idées fausses et vraies injustices, Manuel de désintox

Fidèle à sa double vocation, théorique en décodant le discours néolibéral, et pédagogique en mettant sa critique à la portée du citoyen, Attac publie un livre collectif [1] bienvenu Impôts : idées fausses et vraies injustices (Les Liens qui libèrent, 2021), au terme d’un quinquennat du président Macron marqué par l’injustice fiscale accrue et par le délabrement des services publics, qui ne peuvent plus être camouflés par l’idéologie erronée et cynique du néolibéralisme.

Le livre se présente sous la forme d’une mise à mal de dix-sept idées fausses, toutes illustrées par un dessin humoristique, regroupées en cinq chapitres : le modèle fiscal français, la fiscalité des plus riches, la fiscalité des plus pauvres, la fiscalité des entreprises et la fiscalité écologique. Pour rassembler les concepts expliqués, le livre se termine par un lexique détaillé auquel le lecteur est renvoyé lorsque ceux-ci se présentent dans le texte. Lire la suite

Des enregistrements en 2018 (4)

Des disques et des musiques récentes. Prendre le temps de s’arrêter, d’écouter des albums. S’éloigner des critères privilégiés par des commerçants, rarement disquaires, ou des productions des majors…

De multiples éditeurs nous permettent d’écouter des musiques et non de la programmation « profitable ». Quelques disques enregistrés, ici en 2018, au hasard des écoutes. Lire la suite

La trajectoire des femmes confrontées au fondamentalisme religieux au Pakistan

Capire a parlé avec Bushra Khaliq, de la Marche Mondiale des Femmes, sur les luttes des femmes d’Asie du Sud pour les droits et la liberté.

Au Pakistan, la culture et la vie quotidienne sont dominées par la religion. À partir de 1977, il y a eu lieu l’islamisation, qui a conduit à la formation de la République islamique du Pakistan. La Constitution et les lois ont été alignées sur le Coran et la charia [1]. Ainsi, la religion va bien au-delà d’une question personnelle ou politique : c’est l’idéologie de l’État et de ses institutions, ce sont les lois qui imposent une série d’obstacles à la vie et à l’autonomie des femmes et des minorités religieuses. La criminalisation et la sanction institutionnalisée sous l’accusation de « blasphème » [2] font partie du contrôle de l’État sur la vie des femmes et représente un défi pour l’organisation féministe et populaire.

Pour mieux comprendre l’impact du fondamentalisme religieux sur la vie des femmes au Pakistan, Capire a parlé avec Bushra Khaliq, directrice-exécutive de l’organisation des Femmes en Lutte pour l’Autonomisation (Women in Struggle for Empowerment – WISE) et représentante de l’Asie au Comité International de la Marche Mondiale des Femmes. Lisez l’interview ci-dessous : Lire la suite

Les activités humaines ne sont pas solubles dans les modélisations

couv_deep-earnings_grand

Un physicien, spécialiste des systèmes complexes, nous rappelle l’impossibilité « de mettre les sociétés humaines en équation »

En introduction, Pablo Jensen aborde les réseaux de neurones, les applications de deep learning, les algorithmes, l’« intelligence artificielle ». L’auteur questionne « Comment fonctionnent ces algorithmes magiques ? Comment a-t-on pu créer de l’intelligence à partir de transistors, au fonctionnement aussi stupides que des interrupteurs ? »

Pour comprendre la logique de ces réseaux, il revient sur l’article « fondateur en ce domaine » du psychologue Frank Rosenblatt. Surprise, ce chercheur cite comme source d’inspiration Friedrich Hayek qui obtiendra en 1974 le prix de la Banque de Suède, mal-nommé « pris Nobel d’économie ».

Friedrich Hayek, un économiste contre les droits humains, un idéologue antidémocratique, « Personnellement, je préfère un dictateur libéral à un gouvernement démocratique qui manque de libéralisme », un admirateur de la dictature d’Augusto Pinochet, un grand prêtre de la religion du marché…

Lire la suite

Inquiétude sur des fuites radioactives à la centrale nucléaire de Taishan (Chine)

La chaine américaine CNN fait état ce jour d’une « augmentation de la concentration de gaz rares » dans le circuit primaire du réacteur 1 de la centrale EPR de Taishan, premier de ce type à avoir été couplée à un réseau électrique (le 29 juin 2018) et située dans un rayon de 100 à 150 km par rapport aux villes de Canton et de Hongkong.

La branche américaine de Framatome, filiale du groupe EDF et qui fait partie des entreprises engagées dans la construction et dans l’exploitation du site, aurait alerté les autorités américaine d’une « menace radiologique imminente » il y a déjà plusieurs jours. Lire la suite

Pour les prisonnières syriennes

Il y a quelques années, j’ai été sollicitée pour composer la musique du film Syrie, le cri étouffé de Manon Loizeau et Annick Cojean (à visionner ici).

Française d’origine syrienne militant pour la liberté du peuple syrien et son autodétermination, je connaissais déjà l’horreur des prisons du régime syrien, l’utilisation systématique de la torture et du viol comme moyen de destruction du peuple syrien, et ces frissons d’horreur en pensant que le corps d’une femme pouvait être un terrain de guerre.  Lire la suite

Introduction à l’ouvrage de Vincent Gay : Pour la dignité. Ouvriers immigrés et conflits sociaux dans les années 1980

Avec l’aimable autorisation de l’auteur

pour-la-dignité

« C’était super, c’était bien. J’ai vécu deux ans les meilleurs de ma vie. Ces années-là, huit mois avant 82, jusqu’à 84, c’étaient les meilleures années de ma vie. C’était bien [1]. »

Revenant sur sa trajectoire militante, un ancien ouvrier immigré de l’usine Citroën d’Aulnay-sous-Bois évoque avec enthousiasme une période qui débute avec sa découverte du militantisme syndical et se clôt après des grèves contre des licenciements collectifs. Rétrospectivement, il ne subsiste pourtant de ces années 1980 que la fin des espérances des décennies précédentes et, concernant l’histoire ouvrière, l’image d’une désindustrialisation galopante qui fera bientôt disparaître les ouvriers des préoccupations médiatiques et politiques. Comment alors comprendre que pour ce travailleur ce moment soit remémoré comme les plus belles années de sa vie ? C’est, entre autres, à l’élucidation d’un tel mystère qu’est consacré ce livre, centré sur deux années de conflits sociaux dans les usines Citroën et Talbot dans lesquels les ouvriers immigrés jouèrent un rôle prépondérant. Pour la dignité ; c’est sous ce vocable que sont souvent évoqués ces conflits, à partir de ce qui constitue un fil rouge pour les ouvriers immigrés mobilisés, une exigence première, qui cristallise, au-delà même de leurs conditions de travail, une dimension existentielle de leur condition sociale, de leur être immigré en France. Lire la suite

Nicaragua : Halte à la répression – élections libres

Les organisations françaises solidaires avec le Nicaragua, rassemblant des « auto-convocados », de la diaspora et de l’exil des Nicaraguayens en Europe, ainsi que des groupes et personnes européennes solidaires du Nicaragua déclarent :

Nous condamnons la répression que la dictature d’Ortega-Murillo a déclenchée contre toutes les personnes qui ont manifesté leurs intentions de défier la dictature aux élections présidentielles de novembre 2021, et qui ont quelques chances de rassembler le peuple et de les remporter. Ainsi en quelques jours plusieurs têtes de file de l’opposition ont fait l’objet d’accusations mensongères et de détention arbitraire. Lire la suite

Colombie : atelier d’urbanisme critique dans un bidonville de Soacha

Le développement urbain chaotique des grandes villes de Colombie n’est pas sans conséquence. Obéissant à des intérêts privés, la dynamique de densification urbaine ne fait les frais d’aucune planification générale. C’est en effet à un délaissement pur et simple de l’État auquel on assiste, où aucune infrastructure publique supplémentaire n’est érigée afin de combler les besoins essentiels (que ce soit en santé, en éducation, etc.). Dans la municipalité de Soacha, en périphérie de la capitale colombienne, cette dynamique urbaine atteint son paroxysme de saturation. Lire la suite

Dans le porno, l’homme « fait la haine » à la femme

Gail Dines pornland

Dans un avant-propos, Cécilia Lépine parle, entre autres, de la pornographie audiovisuelle et d’internet, du gonzo, de la position des « libéraux » et de « révolution sexuelle », de critique de la violence sexuelle, de la violence érotisée, de représentations culturelles, « La pornographie n’est pas tant un miroir des nouvelles mœurs de la société qu’une fiction vendue comme telle aux individus », des normes de l’industrie pornographique, de l’espace public saturé de visuels, d’un monde « où les femmes sont de beaux objets sexuels que les hommes doivent consommer », d’économie, « L’industrie pornographique a l’objet économique de susciter perpétuellement ce plaisir chez les consommateurs, quel que soit le coût humain », de mythes et de la culture du viol, d’érotisme, de nu, de sexe et d’images, de traumatismes corporels et psychiques, de violence misogyne… Lire la suite