Du coté du jazz (octobre 2018)

Un festival : la Nièvre en liesse.

L’automne est aussi une des saisons des festivals de jazz. Ainsi en va-t-il de « D’Jazz Nevers », pour sa 32eédition. Une semaine affûtée, du 10 au 17 novembre, avec un démarrage journalier à 12h15 pour se terminer au petit matin. Parmi les invités, James Carter, Edouard Ferlet, François Corneloup, Claude Tchamitchian pour un hommage à Jean-François Jenny-Clark… Théâtre, conférences, expos pour montrer un travail culturel qui a lieu toute l’année et pas seulement à Nevers. Lire la suite

civilisation ou barbarie ?

Tout allait raisonnablement bien jusqu’à une semaine avant le premier tour. Jair Bolsonaro, l’ex capitaine aux penchants fascistes maintenait une certaine avance dans les sondages, mais se voyait rattrapé par Fernando Haddad, le candidat de Lula, qui effectuait depuis quinze jours une remontée impressionnante. Parti d’à peine 4% des intentions de vote, il arrivait autour de 22% et se positionnait définitivement en deuxième place, après une campagne très courte, puisque le Parti de Travailleurs avait soutenu la candidature de Lula jusqu’au dernier moment possible.

Mais, en une semaine, tout a basculé. Alors qu´il était depuis près d’un mois autour des 25 à 28% des intentions de vote, Bolsonaro a soudain fait un saut, le propulsant à 46% des votes au premier tour, contre 29% pour Fernando Haddad, qui a quand même confirmé sa solide ascension. Cette hausse du candidat d’extrême-droite a tout de suite été mise sur le compte de ce qu’on appelle « l’anti-petisme » (opposition au PT). Après des années du PT au pouvoir, et ensuite durement poursuivi à la fois par des médias acharnés autour du vrai-faux problème de la corruption (qui est endémique et ne se résume pas à un parti en particulier), et par le « juge » Moro qui persécute Lula jusqu’à réussir à le mettre en prison, il s’est établi un sentiment de défiance contre le parti, qui a pu, en effet, favoriser un mouvement « Plus jamais le PT », menant beaucoup d’électeurs d’autres candidats de centre-droite (Marina Silva, João Amoêdo, Henrique Meirelles) à voter pour Bolsonaro, dès le premier tour. Lire la suite

L’ēssençiēl ē-t invizible pour lē-z yeu

En introduction, Mario Périard aborde la passion francophone de l’orthographe, les habitudes réglementées de la langue écrite, la disqualification des langues « régionales » et la véritable « campagne d’éradication des parlers populaires » menée dans l’histoire proche par les institutions, les formes langagières des élites, la masculinisation de la langue, la confusion entre langue et orthographe, « En fait, on en est venu à confondre langue et orthographe, comme si l’orthographe était indissociable de la langue, ou pire, comme si l’orthographe était essentiellement la langue », le système codifié de sons à des fins de communication, la naissance du français, la guerre de l’orthographe, « Le temps où chacune écrivait comme iel voulait est définitivement révolu et une orthographe bureaucratisée à l’uniformité toute militaire était imposée partout », le rôle de l’Académie française, la glaciation de l’orthographe français contrairement aux évolutions d’autres langues… Lire la suite

« Le bouquet de tulipes » de Koons, l’enquête. Premier épisode.

Le super cadeau offert par les puissants Etats-Unis d’Amérique à la France et à la Ville de Paris en gage de son amitié après les massacres de 2015, une œuvre phare conçue par Jeff Koons érigée dans le centre historique de Paris et on se contente pour annoncer cet évènement d’une discrète conférence de presse tenue par Christophe Girard, adjoint à la Culture ! L’objectif fut brillamment atteint : la nouvelle fit quelques lignes dans la presse et fut tout aussi discrètement relayée dans les médias. Lire la suite

L’aveu de Dr Mabuse

15 octobre 2018 

(Siège de CalPERS – 228, Quality Street – Sacramento – Californie)

Il ne s’agit à ce stade que des bases, d’ailleurs difficilement distinguables au travers du laborieux écran de fumée de ses promoteurs, que des bases, disions-nous, mais elles livrent déjà un aperçu inquiétant des bouleversements à venir.

Nous voulons parler de l’explosif dossier de la Réforme des Retraites, nous ne dirons pas en cours d’élaboration, mais de concoction.

Le terme peu utilisé de concoction renvoie au verbe concocter, du latin concoquare, faire cuire ensemble ; en français familier, préparer minutieusement. Lire la suite

Prisonniers sahraouis : un cri dans le désert

Ils les mettent en prison juste comme ça, avec des procès iniques, une vraie bouffonnerie ; et là ils pourrissent. Personne n’est à l’abri de cette malédiction. Mais les Sahraouis, qui sont courageux, ne se soumettront jamais. En public, pour que tout le monde sache, dans les face-à-face avec les juges, ils dénoncent l’occupation, ils dénoncent les tortures et leur traitement en prison, ils dénoncent l’enfermement loin de leur terre, l’isolement. Ils font des grèves de la faim pour protester, pour que le monde entier sache.

Mais le monde regarde ailleurs. Lire la suite

La Via Campesina relance la « Campagne mondiale pour les semences, un héritage des peuples au service de l’humanité », à l’occasion de la journée internationale d’actions pour la souveraineté alimentaire des peuples et contre les multinationales.

(Harare, le 16 octobre 2018) Les semences paysannes sont un patrimoine des peuples au service de l’humanité. Elles sont la base de la production alimentaire mondiale et permettent aux paysannes et paysans de produire et aux consommateurs et citoyens de trouver une alimentation saine et diversifiée. Elles nous permettent de résister, maintenir nos cultures ancestrales et défendre notre identité paysanne. Lire la suite