Aux origines du salaire minimum

« Le coup de pouce au Smic, on sait que ça détruit des emplois, donc ça n’est pas la bonne méthode [1] ». Cet argument sobrement résumé par Muriel Pénicaud, la ministre française du travail, a une longue histoire que cet article cherche à restituer. Il montre que la tension entre les doctes exposants des lois incontournables de l’économie et les partisans de la justice sociale a toujours existé, et qu’elle subsiste aujourd’hui. Lire la suite

Plaidoyer pour une meilleure lutte contre les violences faite aux femmes

A peine la campagne d’action de lutte contre les violences faites aux femmes bouclée, qu’un plaidoyer pour une meilleure démarche et prise en charge a été lancé. Une occasion, aujourd’hui, d’énumérer les obstacles qui ralentissent une lutte efficace. Constat établi : un dysfonctionnement dans la coordination entre les différents services, un déficit dans la formation du personnel médical et l’absence d’études fiables… Lire la suite

La solidarité contre les murs et la colonisation

Dans l’introduction, introduction-solidaires-international-palestine-fragments-luttes-et-analyses/, publiée avec l’aimable autorisation de Solidaires International, les auteurs et autrices abordent, entre autres, la poursuite de la colonisation des terres palestiniennes par l’Etat d’Israël, le blocus de Gaza, le mépris du droit international par les colonisateurs, la destructions des « maisons arabes » à Jérusalem, les conditions de vie des populations palestiniennes, les détentions administratives, les entraves à la libre circulation. Iels donnent la parole « à des ami·e·s, des camarades, des militant·e·s palestinien·ne·s et israélien·ne·s qui témoignent de ce quotidien qui leur est imposé depuis plusieurs décennies ».

Je souligne notamment le paragraphe sur la campagne Boycott Désinvestissements, Sanctions (BDS). Lire la suite

Macron dans les pas de Hayek

Avec l’aimable autorisation de l’auteur

L’action du président de la République trouve sa cohérence dans la pensée de l’économiste libéral et conservateur.

Les multiples interprétations quant aux sources de la « philosophie » d’Emmanuel Macron, outre la sempiternelle référence à Paul Ricœur, invoquent les pensées de John Rawls, de Michael Walzer ou encore d’Amartya Sen.

Sur le site The Conversation, le 1er mai, mon excellente collègue Speranta Dumitru cherchait à dégager l’influence du concept de « capabilités » sur la pensée du chef de l’Etat. Elle se fondait, pour l’essentiel, sur le discours de Toulon du 22 février 2017, dans lequel Macron s’interrogeait : « Défend-on la liberté vraiment lorsque certains n’ont pas droit à la liberté, lorsque certains n’ont pas – alors qu’ils ont envie – des capacités, dans nos quartiers, dans la ruralité, de « faire » ? ». Excellente question, mais bien oubliée depuis les débuts de l’actuelle présidence. Lire la suite

Quand j’entends des gens me dire que la prostitution évite les viols

Quand j’entends des gens me dire, que les violeurs peuvent aller voir les prostituées, comme ça ils peuvent évacuer leur « frustration », et que cela évite qu’ils violent une femme ;

Ce que j’entends dans vos paroles c’est que moi je suis une femme violable. Moi je suis le défouloir du violeur. Moi, je suis celle qu’on peut violer, qu’il est acceptable de violer, qu’il est légal de violer, quand vous, vous ne l’êtes pas.  Lire la suite

Face aux pouvoirs autoritaires, nationalistes, sexistes et racistes

Dans son éditorial, editorial-daurelie-leroy-au-numero-dalternatives-sud-asie%E2%80%89-des-pouvoirs-et-des-luttes/, publié avec l’aimable autorisation des Editions Syllepse, Aurélie Leroy aborde, entre autres, de « nouvelles formes d’autoritarisme y gagnent du terrain, délégitimant les résistances et réprimant les luttes », l’activité économique, « un des principaux pôles de croissance dans le monde et une base d’exportation pour les autres continent », l’ampleur des contrastes et des inégalités entre et dans les pays, le « reflux démocratique », les dégâts socio-environnementaux, l’« enchevêtrement complexe et peu lisible d’accords commerciaux bilatéraux et plurilatéraux », la « route de la soie », les effets sur les droits des populations, des paysan·nes, des femmes, « Enjeux globaux et géostratégiques, locaux et de survie se croisent et s’opposent, mettant en évidence le déséquilibre des rapports entre les forces en présence »… Lire la suite

Déclaration conjointe sur l’Algérie

Le peuple algérien se révolte. Pacifiquement, et depuis le 22 février 2019, il réclame jour après jour le passage à un ordre démocratique, la garantie de tous les droits humains, la liberté d’expression, l’égalité et la fin de la corruption. En réponse, les autorités algériennes organisent la répression avec l’aide d’une justice qui leur est inféodée. Ce sont plusieurs centaines d’hommes et de femmes, dont de nombreux défenseurs des droits humains et syndicalistes autonomes, qui sont poursuivis, condamnés et emprisonnés. Ces femmes et ces hommes n’ont commis aucun crime, aucun délit, ils ont simplement exprimé leur refus d’un système qui les piétine et détruit leur pays. Lire la suite