Séparatisme et ensauvagement. Le vocabulaire officiel accompagnant le libéralisme autoritaire et la fascisation

Les innovations langagières dans le vocabulaire politique dominant [qui pour paraphraser Marx à propos de l’idéologie est celui de la classe dominante (1)] sont rarement anodines. Elles expriment et reflètent les rapports de force et les enjeux des luttes sociales et se faisant y participent. Deux nouveautés lexicales sont apparues récemment avec la promotion de deux termes : séparatisme et ensauvagement. Ces termes ont en commun de signaler des pseudo-dangers contre lesquels il faudrait lutter sous peine de voir disparaître les fondements mêmes de la vie sociales, les « valeurs de la République », la sécurité des citoyens, etc. Ils expriment également l’affirmation d’une aggravation de la situation de danger rendant obsolète et/ou insuffisant le vocabulaire ancien. Une telle aggravation rendrait nécessaire une politique ferme de défense et de riposte. Dans une séquence historique caractérisée par une crise massive de légitimité [sous l’effet des luttes sociales des Gilets jaunes au mouvement contre la réforme des retraites, du discrédit lié à la gestion néolibérale de la pandémie du Corona, du mouvement massif contre les violences policières] ces nouveautés annoncent et préparent un durcissement des politiques répressives. Elles précisent également des cibles pour détourner les colères sociales : les séparatistes et les ensauvagés. Lire la suite

Roms massacrés à Auschwitz : l’anniversaire tragique du 2 août 1944

A Auschwitz-Birkenau, dans la nuit du 2 au 3 août 1944, 2897 Roms survivants dans le camp, pour la plupart des femmes, des enfants et des vieillards, furent assassinés dans les chambres à gaz lors la liquidation du « Zigeunerlager » (« le camp des tsiganes ») 

Le « Zigeunerlager » avait été établi par un décret de Himmler en décembre 1942. Lire la suite

Pour la libération immédiate de Mahmoud Nawajaa

Mahmoud Nawajaa, le Coordinateur général du comité national palestinien de BDS (BNC), a été arrêté près de Ramallah le mercredi 29 juillet à 3h30 du matin. De nombreux soldats israéliens ont envahi son domicile et, en présence de sa femme et de ses enfants, l’ont menotté, lui ont mis un bandeau sur les yeux et l’ont embarqué pour une destination inconnue, emportant avec eux le matériel informatique trouvé sur place. L’AURDIP condamne avec la plus grande fermeté cette nouvelle atteinte au droit perpétrée par une armée d’occupation et demande au gouvernement français de faire son devoir, c’est-à-dire de faire respecter le droit international, au besoin en prenant des sanctions contre Israël. Lire la suite

Contre l’invisibilisation des femmes : DEMASCULINISER LE LANGAGE

Interview de Geraldine Franck par Francine Sporenda

Géraldine Franck est une militante égalitariste principalement engagée sur des thématiques féministes, antispécistes et pour les droits des personnes qui vivent à la rue. Elle est l’une des autrices du livre « Droits humains pour toutes » qui vient de sortir aux éditions Libertalia.

FS : Selon l’Académie française et les milieux conservateurs, l’expression « Droits de l’homme » ne doit pas être changée en « Droits humains » – alors que pratiquement tous les pays signataires de la Déclaration des Nations unies en 1948 l’ont fait. A quoi attribuez-vous cette résistance franco-française à cette formulation moins androcentrée ? Attachement à la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 ? Lire la suite

Introduction au Guide du Soissons colonial

Avec l’aimable autorisation de l’auteur

A la mémoire des tirailleurs marocains, sacrifiés dans la bataille de Crouy (1915), pour permettre le repli de l’armée française sur l’autre rive de l’Aisne, après une offensive désastreuse ;

A la mémoire des tirailleurs sénégalais sacrifiés inutilement dans la bataille du Chemin des Dames (1917), enterrés, pour la plupart, dans des fosses communes des cimetières militaires du Soissonnais ;

A la mémoire des Indochinois oubliés, qui ont déminé la ville des Soissons en 1919 et dont les tombes portent la mention étrange « mort pour la France ».

Introduction

Quel lien entre Soissons et les colonies ? La colonisation n’est-elle pas très lointain, dans cette ville qui ne s’est pas enrichie, ou si peu, dans l’aventure coloniale ? Lire la suite

Hier pour aujourd’hui, les années 90 – 4

La musique et les disques survivent heureusement aux « contraintes » des surfaces spécialisées ou non, plus ou moins disquaires, mais plus attentives aux coûts financiers, à la vitesse de rotation et au niveau de leurs stocks qu’aux rythmes de diffusion de la musique. Sans oublier la mise en avant des productions des majors au détriment des multiples éditeurs qui nous permettent d’écouter des musiques et non de la programmation « profitable ».

Quelques disques enregistrés dans les années 90, au hasard de ré-écoutes récentes.

Lire aussi : des-enregistrements-en-1991/, des-enregistrements-en-1995/, des-enregistrements-en-1994/, des-enregistrements-en-1993/, des-enregistrements-en-1992/, des-enregistrements-en-1999/, des-enregistrements-en-1997/, hier-pour-aujourdhui-les-annees-90/, hier-pour-aujourdhui-les-annees-90-2/hier-pour-aujourdhui-les-annees-90-3/

Lire la suite

Mali, épicentre de la croisade militaire française

Le 5 juin 2020, lors d’une manifestation à Bamako, naissait au Mali le Mouvement du 5 juin du Rassemblement des Forces Patriotiques (M5RFP), une coalition, « pacifiste », d’organisations opposées à Ibrahim Boubacar Keïta (IBK). Ce mouvement critique la situation économique, sociale et politique du pays et demande la démission sans condition du Président malien. Le M5RFP stigmatise fortement « la France » qu’elle accuse de pillage des ressources au Nord du pays (uranium exploité par Areva) et de complicité avec les terroristes. La « guerre contre le terrorisme » que le gouvernement français mène depuis 2013 dans le Sahel (Mali, Niger, Burkina Faso) est fustigée, d’autant qu’il s’oppose par IBK interposé à toute forme de négociation avec les chefs islamistes locaux1. Lire la suite

16 organisations demandent à la France l’interdiction de tout OGM issu du forçage génétique

 

Lire la suite

LA MATERNITE AUJOURD’HUI : entre propagande et répression, quand produire des enfants devient obligatoire

Le dernier livre de Samira El Ayachi raconte avec subtilité, humour et intelligence le quotidien d’une femme élevant seule son fils après son divorce. La narration bien que romancée n’omet aucun aspect de la réalité quotidienne d’une maman solo : le poids du travail ménager quotidien, la raideur de la justice, l’incompréhension de l’entourage, la brutalité des services sociaux… Avec verve et talent, Samira El Ayachi nous entraîne dans son sillage de super maman, sommée d’atteindre la perfection éducative tout en jonglant avec ses obligations de femme moderne… Lire la suite

Lettre publique à Monsieur le Maire de Colombes

Monsieur,

Je veux par la présente vous dire merci, et vous témoigner de mon soutien pour vos propos commémoratifs de la rafle du Vel d’Hiv.

Mon premier merci est au titre de Français Juif profondément marqué par ce que fut la shoah. Le souvenir de cette période terrible m’a été transmis par les témoignages familiaux. Tant de souffrances doit trouver le chemin des mots pour porter de l’apaisement, tout autant que pour transmettre un savoir qui fasse résistance à cette « bête immonde » qui toujours peut « renaitre de ses cendres ». En tirant un lien entre hier et aujourd’hui c’est ce que vous avez fait avec dignité. C’est bien pour cela que tant de reproches vous tombent dessus. Ceux qui vous font grief détournent de la leçon de l’histoire et préparent à une brutale répétition.  Lire la suite

Polar historique au pays des Cathares

1165 entre Carcassonne et Narbonne, pays de naissance des Bons Chrétiens qui ne s’appellent pas encore Cathares, nom qui leur sera donné par l’Église catholique pour désigner comme hérétiques. Ils sont nés en son propre sein et se reconnaissent par une lecture stricte des Évangiles en refusant l’apparat et la richesse dont se parent les dignitaires de cette Église apostolique et romaine. François-Henri Soulié met en évidence les différences de comportement tout en soulignant la contradiction de ces Bons Chrétiens refusant de créer des enfants dans l’enfer du monde. Lire la suite

L’activisme transgenre : Perspective d’une féministe lesbienne

Résumé. L’analyse féministe du transsexualisme – par exemple, celle de Janice Raymond – y voit un phénomène profondément conservateur dans lequel les mutilations chirurgicales servent à maintenir les configurations genrées de la domination masculine et de la soumission féminine. Le transsexualisme prend un virage dans les années 90 et devient le « transgenrisme », utilisé par les théories queer et postmodernes afin de rendre le transsexualisme progressiste.

Le présent texte soutient que le « transgenrisme » est aussi profondément problématique d’un point de vue féministe et que le transsexualisme devrait être vu comme une violation des droits humains.

Il est important que les théoriciennes et activistes lesbiennes puissent analyser de manière critique les choix politiques de l’activisme transgenre (ou « transgenrisme »). Les années 1980 et 1990 ont été témoins de ce qui a été décrit par ses partisans comme un mouvement de libération transgenre (1). Cela comporte des implications significatives pour les lesbiennes qui ont entrepris des traitements hormonaux ou des filières chirurgicales – peut-être en plus grand nombre qu’avant. Il en va de même pour les féministes lesbiennes à qui on met la pression pour qu’elles acceptent des «  lesbiennes » h-vers-f-construites (male-to-constructed-female « lesbians ») dans l’espace et les événements lesbiens. Ça l’est enfin pour une politique féministe lesbienne qui est engagée dans la destruction du genre, plutôt que dans le projet de « s’en amuser ».

Le transgenrisme est un enjeu politique, qui ne devrait pas être relégué à des explications et solutions individualistes comme peuvent en proposer des thérapeutes et des médecins. Je souhaite ici considérer les implications du transgenrisme pour les orientations politiques lesbiennes et gays, selon une approche basée sur les droits humains. Lire la suite

Une opération policière et la mort d’un homme…

« En pleine nuit. Des coups. De matraque, à la volée. De pied. Un taser qui crépite. Des grenades qui explosent. La terreur. Une grenade atterrit dans une gerbe d’étincelles sur les épaules d’un homme trébuchant. Des ogives en plastique dur de lanceurs de balles de défense fusent dans l’obscurité. Un chien berger malinois aboie et se cabre comme un ressort sous l’impulsion du policier le tenant en laisse. C’est la Fête de la musique du Président-Wilson » Lire la suite

Hommages (7)

Voir aussi : hommages/, hommages-2/, hommages-3/, hommages-4/, hommages-5/hommages-6/

y la musica de Bill Evans

La musique et le piano de Bill Evans du coté de la guitare.

Le guitariste Niňo Josele est entouré de Marc Johnson (contrebasse sur 6  pièces), Horacio El Negro Hernandez (batterie sur 4 morceaux), Joe Lovano (saxophone ténor sur une pièce), Freddy Cole (voix sur une pièce), Tom Harell (trompette sur une pièce), Estrella Morente (voix sur une pièce), Jerry Gonzalez (trompette sur une pièce), Javier Colina (contrebasse sur une pièce), Javier Limon (percussions sur une pièce). Lire la suite

Présomption d’innocence : les raisons de la colère

Alors qu’un homme visé par une plainte pour viol a récemment été promu ministre de l’Intérieur, attisant un feu de colère chez de nombreuses femmes, l’argument de la présomption d’innocence ne cesse de revenir sur le devant de la scène, opportunément manipulé par des petits malins qui y voient la bouée de sauvetage de ce remaniement désastreux. 

Mais qu’est-ce que la présomption d’innocence, et pourquoi ne peut-elle suffire, à elle seule, à clore la discussion ?  Lire la suite

Les passés, les identités et les vies que certains voudraient nous imposer

En introduction, Elise Thiébaut parle de sa géométrie hexagonale, de ses ancêtres francais, du terme souche utilisé par les amateurs d’identité nationale, « la souche, partie inférieure du tronc d’un arbre, est ce qui reste après qu’il a été coupé ou arraché. C’est la trace morte, le plus souvent, de ce qu’on était ». J’apprécie beaucoup chez cette autrice, l’ironie, l’utilisation de métaphores et d’images, la prise en compte d’éléments biographiques, dans ses solides argumentations. Elle revient sur des idéologues (Alain Soral, Eric Zemmour, Renaud Camus, Alain Finkielkraut, etc.), leurs éructations sur le « grand remplacement », les inventions d’un passé qui n’a jamais existé… Lire la suite

En ovationnant Christophe Girard, l’élite refuse d’affronter l’affaire Matzneff

À travers le rassemblement des militantes féministes ce jeudi 23 juillet devant l’hôtel de ville pour obtenir la démission de l’adjoint à la culture Christophe Girard, nous exigions surtout la compréhension de tous les mécanismes qui ont servi à protéger, à financer, à rassurer et à cautionner les actes pédocriminels de Gabriel Matzneff.

Nous voulions que chaque personne qui a joué un rôle, quel qu’il soit, passible de poursuites ou pas, fasse l’effort moral simple de dire que sa place, ses actes, sa passivité ou son silence, ont rendu possible le calvaire de Vanessa Springora et de bien d’autres victimes de l’écrivain, au mépris des lois protégeant les mineur-es. Lire la suite

Nous ne sommes pas des sujets parlés, nous parlons pour nous-mêmes

« Ce livre n’est pas celui que je « devais » écrire, c’est en avançant sur un autre projet qu’il a émergé. Ce manifeste aurait pu s’appeler « Être Noir·es de/en France », mais ce titre obscur n’aurait pas beaucoup renseigné sur la tentative de proposition d’horizon politique que contiennent ces pages. »

Dans son introduction, introduction-au-livre-de-fania-noel-thomassaint-afro-communautaire-appartenir-a-nous-memes/ publiée avec l’aimable autorisation des Editions Syllepse, Fania Noël-Thomassaint parle de ce qu’elle aurait « aimé dire à beaucoup d’occasions », d’horizon politique, du sentiment « de vider l’océan avec une petite cuillère (qui a un trou) », des structures d’exploitation « économique, sociale et politique », du racisme, du patriarcat, du capitalisme. Elle interroge l’unité de ces trois dimensions et ses limites (je préfère pour ma part parler d’imbrication)… Lire la suite

Entretien avec Rebecca Mott, femme sortie de la prostitution

Nous sommes honorées que la militante Rebecca Mott, survivante de l’industrie du sexe, ait été membre de Nordic Model Now ! depuis ses tout débuts. Sa perspicacité et sa sagesse nous ont souvent aidées à garder le cap. Elle nous parle ici de son activité de blogueuse, des activistes de l’industrie du sexe, de ce que signifie pour elle le fait d’être abolitionniste, et de conseils aux autres femmes qui veulent parler ouvertement de leur vécu dans le commerce du sexe.

Je crois savoir que vous avez été l’une des premières femmes, peut-être la première, au Royaume-Uni à tenir un blog sur vos expériences dans la prostitution. Vous avez publié votre premier blog en janvier 2008. Pouvez-vous me dire comment c’est arrivé ? Lire la suite

Introduction de Stéphane Resche au livre « Un démocrate », une pièce de Julie Timmerman

Avec l’aimable autorisation des Editions C&F

On commence par céder sur les mots
et on finit parfois par céder sur les choses.

Sigmund Freud, Psychologie collective et analyse du moi

Tout a commencé en 2017 avec une représentation d’Un démocrate, pièce écrite et mise en scène par Julie Timmerman, consacrée à la figure d’Edward Bernays, le père des Public Relations. Né à Vienne en (1891 et mort à Cambridge (près d’Harvard, aux États-Unis) en 1995, Bernays est aujourd’hui une figure discrète du panorama médiatique occidental. Globalement, on ignore en effet le rôle fondamental qu’a joué, tant du point de vue théorique que pratique, le « double neveu » de Sigmund Freud dans la structuration textuelle, publicitaire, communicationnelle de notre actuelle société de la suggestion.

Alors que le spectacle Un démocrate de la compagnie Idiomécanic Théâtre tournait (il tourne encore !), le texte réclamait une attention, un écrin, une diffusion. Son édition s’est imposée comme une évidence. Il a été décidé de l’accompagner d’autres contributions – artistiques et critiques –, autant d’outils potentiels de compréhension d’un monde malmené par les apparences. Lire la suite