Alerte sur la sophistication des techniques d’endettement illégitime via la téléphonie mobile

A l’ère de la téléphonie mobile généralisée, on assiste à une sophistication des techniques employées par certaines firmes capitalistes pour généraliser l’endettement illégitime des classes populaires.

Au Kenya, pays de 50 millions d’habitants, considéré comme à la pointe de la téléphonie mobile et de la digitalisation, des firmes capitalistes ont développé les crédits par téléphone en proposant différentes applications qui permettent aux usagers de contracter un crédit très rapidement et facilement. Lire la suite

Tribune : Le 23 novembre, nous marcherons contre toutes les violences sexistes et sexuelles !

Le 25 novembre, c’est la journée internationale de lutte contre les violences masculines, et cette année encore, nous marcherons. Nous marcherons le samedi 23 novembre, à Paris à la marche organisée par le collectif #Noustoutes, et dans toute la France, pour crier notre colère contre l’impunité des hommes, coupables de violences contre les femmes et les filles. Lire la suite

Vous m’avez permis de ne jamais vivre la solitude

Naz Öke dans son « Préambule d’une traductrice aux cheveux rouges », indique « Alors, peu importe si c’est à moi que sont adressées ces lettres… Zehra nous parle à toutes et tous, elle murmure de sa plume, au nom de ses ami·e·s emprisonné·e·s, au nom des femmes, au nom de son peuple ».

Des échanges épistolaires pour l’une et pour toustes, la privation de liberté et la précieuse conviction que « Nous aurons aussi des beaux jours »… Lire la suite

La Via Campesina appelle à la participation à la Journée mondiale de lutte contre les violences faites aux femmes

(Harare, 19 novembre 2019) Du 25 au 30 novembre 2019, La Via Campesina appelle à la participation à la Journée mondiale de lutte contre les violences faites aux femmes, comme chaque année, et à continuer à lutter pour des sociétés conscientes et libres, sans exploitation des êtres humains et de la nature. En même temps, elle dénonce le système capitaliste, patriarcal, raciste et colonisateur, qui exploite, opprime et tente de détruire la vie des femmes et de l’humanité. En tant que LVC, nous nous unissons à toutes les femmes, à tous les peuples et à toutes les identités qui résistent, s’organisent et luttent pour créer des sociétés justes, égalitaires, solidaires, pleines d’amour et de respect. Lire la suite

La crise de la psychiatrie, une modernité sans sujet humain

La mise en crise de la psychiatrie publique est celle de l’hospitalisation publique. Les mouvements de grèves dans les établissements psychiatriques et dans les services d’urgence témoignent de la mise en place d’un front du refus (Coordination Inter Hôpitaux) face aux effets du management néolibéral actuel. Si ce front de lutte est centré d’abord sur les moyens budgétaires et les effectifs soignants (revendication d’augmentation de 5% au lieu des 2,1% du PLFSS en débat au Parlement) pour instaurer un rapport de force de résistance, sa perspective nécessite de penser un réel service public d’accueil inconditionnel et de continuité clinique du soin comme émancipation institutionnelle, sociale et démocratique, à partir de « ce qui se passe ». Son analyse met en évidence : Lire la suite

Ce qu’on ne dit pas quand on ne parle pas de genre

De ce riche recueil de textes féministes, je ne souligne que certains éléments.

« notre statut de femmes nous rendait poliment inaudibles, sauf qu’à vrai dire nous n’avons jamais cessé de l’être, inaudibles ». Rebecca Solnit aborde avec plein d’humour, « ces hommes qui m’expliquent la vie », les dissertations masculines « les yeux fixés sur l’horizon flou et lointain de leur propre autorité », le genre de la confiance « aussi absolue qu’agressive des ignares », l’arrogance et le doute, « douter raisonnablement est un bon moyen de se corriger, de comprendre, d’écouter et de progresser, mais le doute à trop haute dose paralyse … l’excès de confiance produit des crétins présomptueux », les tons catégoriques, la violence pour faire taire, « La plupart des femmes luttent sur deux fronts, d’un coté pour une cause donnée, et de l’autre pour avoir le droit de s’exprimer, d’avoir des idées, pour qu’on admette qu’elles sont porteuses de faits et de vérités, qu’on reconnaisse leur valeur, leur statut d’être humain », l’espace de la parole des uns et de la fermeture pour les autres, « Le but était d’aborder ces divisions qui ouvrent un espace aux hommes d’un coté en le fermant aux femmes de l’autre, un espace où parler, être entendu, avoir des droits, participer, être respecté, libre et humain à part entière »… Lire la suite

D’un Hirak à l’autre, ou vers un modele de resistance populaire qui gagne ?

1 Le Hirak algérien, la révolution soudanaise, les immenses manifestations de Honk Kong, nous racontent, chacun et chacune à leur manière, au delà de leurs contextualisations, un même récit relatif à un autre rapport au pouvoir et au politique. Ces mouvements semblent avoir tiré les leçons des moments politiques de l’occupation des places (Occupy street, etc.) et des « printemps arabes ». Nous abordons ici, uniquement le Hirak algérien.

Lire la suite