Un prix Nobel favorable au revenu de base ? Et à une forte diminution du temps de travail

Joseph E. Stiglizt : Peuples, pouvoir et profits. Le capitalisme à l’heure de l’exaspération sociale. LLL éditions, 2019.

Le revenu de base universel p. 233, sq.

« Certains, notamment dans les milieux de la haute technologie ont avancé une proposition fascinante : compléter nos mécanismes de sécurité sociale existants par un revenu de base universel. D’autres on même suggéré que ce revenu de base devrait remplacer les multiples programmes d’aide sociale actuels. Lire la suite

« Ne durcissez pas la loi sur les squats, luttez contre le mal logement ! »

La question des squats revient périodiquement sur la scène médiatique, s’agissant soit d’occupation d’immeubles vacants par des sans-logis, soit d’occupations illégales du « domicile d’autrui ». En septembre, un débat a été lancé à la suite de l’occupation d’une résidence secondaire à Théoule-sur-Mer. Quelques autres affaires médiatisées les jours suivants ont fait enfler la polémique, et ont conduit le rapporteur de la loi ASAP (accélération et simplification de l’action publique) à présenter un amendement contre le squat de résidences secondaires avec le soutien du Gouvernement. Lire la suite

JEUDI APRES-MIDI AU BORDEL : une survivante raconte la violence des clients

Huschke Mau est une survivante d’environ 10 ans de prostitution en Allemagne, où l’industrie du sexe est légalisée. Elle est maintenant une activiste passionnée contre l’institution prostitutionnelle et soutient le modèle nordique. Elle est la fondatrice du Network Ella, une organisation rassemblant des survivantes de la prostitution et elle tient un blog https://huschkemau.de/fr/.

C’est une page du journal qu’elle tenait quand elle ne s’appelait pas encore Huschke, et qu’elle attendait le client dans un bordel sous le nom de Svenja, Charlotte, ou autre.

Les mots de ce journal sont crus – mais si on n’utilise pas ces mots, on cache ce qu’est vraiment la prostitution. Lire la suite

Notre futur est inscrit dans notre liberté

Dans sa préface écrite deux mois avant la pandémie, « Trois pas de plus dans l’agonie », Gilbert Dalgalian aborde entre autres, la destruction de l’environnement et du climat, l’impasse du capitalisme, la perte de la démocratie, la démission citoyenne et la délégation de pouvoirs, « Les phénomènes de violence eux-mêmes sont souvent en proportion de la perte de démocratie », les mobilisations à travers le monde, les inégalités, « un joli mot pour dire la misère des uns et l’exubérante accumulation par quelques autres », l’impossibilité d’une auto-abolition des privilèges par les privilégiés eux-mêmes, « Il y aura des heurts, des résistances, des aveuglements, des sabotages et des répressions. La violence est le fruit du système », les capacités – dont les capacités d’auto-intoxication – des humains, « C’est avec les mêmes neurones que se construisent les savoirs et les inepties, la science et la superstition, le vrai et le faux »… Lire la suite

Contre l’obscurantisme, un même combat 

L’association BEITY,  apprenant avec effroi la nouvelle, tombée hier soir, le 16 octobre 2020, de l’assassinat par décapitation du professeur d’histoire, Samuel Paty,  par un porteur de la culture de la mort,  pour avoir montré les caricatures de Charlie Hebdo sur le prophète de l’Islam, dans le cadre d’un cours sur la liberté d’expression, s’incline devant la douleur de sa perte et exprime à sa famille, à ses proches, à ses collègues, enseignants et enseignantes et à ses élèves, ses condoléances les plus attristées et toute sa solidarité.  Lire la suite

L’effroi, les larmes et quelques questions

Avec l’aimable autorisation de l’autrice

L’horreur a encore frappé et sa réalité si inconcevable qu’on peine à l’écrire : un collègue a été décapité par un terroriste islamiste devant son collège, en pleine journée. Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie et d’enseignement moral et civique est mort assassiné par un jeune homme de 18 ans fanatisé, tué pour avoir choisi de faire réfléchir ses élèves de quatrième à la liberté d’expression à partir de caricatures de Mahomet issues d’un numéro de Charlie Hebdo. C’est l’effroi, la sidération, l’abomination mise à nue, et cela nous hante comme si l’assassinat d’un des nôtres recouvrait d’un linceul l’ensemble d’une profession, et pour longtemps sans doute. Nous, les milliers d’enseignants que compte ce pays. Lire la suite

Covid-19 : le choix des maux

La chose est maintenant claire. En utilisant le terme « couvre-feu » pour qualifier le 14 octobre 2020 l’ensemble des mesures gouvernementales liées à l’aggravation de la crise sanitaire en France, le Président de la République continue de banaliser ses choix militaristes. Ce parti pris a été relevé : Macron utilise une locution qui a marqué l’Histoire du pays à deux reprises, sous l’Occupation allemande pendant la IIe Guerre mondiale (quatre ans) et pendant la Guerre d’Algérie (cinq mois), dans le but de réprimer des groupes d’opposants au régime ou des rebelles. Lire la suite

Les cinq dilemmes de la crise écologique

Avec l’aimable autorisation des Editions Syllepse

Sortir par le haut des cinq dilemmes de la crise environnementale implique de la considérer d’urgence comme un enjeu central ; de prendre acte du fait que les populations les plus vulnérables ne sont pas nécessairement celles qui lui donnent priorité ; de faire valoir la dette écologique des (pays) riches à l’égard des (pays) pauvres ; de rejeter le business as usual, même « verdi » ; et d’opter résolument pour un changement de paradigme, sans snober les conditions sociales et politiques d’une transition régulée. Lire la suite

Crime odieux et instrumentalisation scandaleuse. Le devoir de penser les causes. Déclaration du FUIQP

L’assassinat de Samuel Paty, enseignant d’Histoire de Conflans-Sainte-Honorine, est un crime odieux et une horreur sans nom. Le FUIQP tient en premier lieu à adresser ses condoléances à la famille et aux proches de la victime dans l’épreuve qu’ils subissent. Rien ne peut justifier ou excuser un tel acte et aucune circonstance « atténuante » ne peut être avancée devant ce qui ne peut être qualifié que par le terme d’« horreur ». Elles vont également au corps enseignant projeté au premier rang de l’actualité par cet acte effroyable contre l’un de leurs collègues et évidemment aux élèves de ce collège. A ces pensées et à la condamnation sans faille de cet acte abominable, s’ajoute la dénonciation des récupérations politiciennes qui incriminent les musulmans en France. Ils se retrouvent une nouvelle fois sur le banc des accusés par les discours médiatiques et politiques réducteurs qui se multiplient et s’attendent de nouveaux à subir une multitude de passage à l’acte islamophobes. Les musulmans en France, réels ou supposés, se retrouvent une nouvelle fois pris en étau entre les agissements de quelques « terroristes » dont ils sont par ailleurs aussi les victimes et des groupes islamophobes les présentant comme complices de celle-ci. Lire la suite

La « classe moyenne » de plus en plus impossible

En 2010, le département du Commerce a préparé des données pour le groupe de travail sur la classe moyenne de l’administration Obama, dirigé par le vice-président Joe Biden. En passant outre les problèmes épineux – voir plus bas – de la classe moyenne, une partie de leur étude a présenté les espoirs, les attentes d’une famille de la classe moyenne comme multiples.

Elles comprenaient « posséder une maison », « économiser pour la retraite », « offrir une éducation universitaire » aux enfants, « protéger leur propre santé et celle de leurs enfants », « avoir une voiture pour chaque adulte » et prendre des vacances annuelles. Lire la suite

Dépasser la sidération immédiate

Le fanatisme religieux a tué et hélas il tuera encore. Toutes les religions, excepté peut-être le paganisme antique, en ont été, et en sont, porteuses. Le catholicisme a massacré probablement des millions de personnes, y compris d’autres chrétiens. Lire la suite

Dans une société juste, il n’y a pas de place pour le porno

Le libéralisme sexuel est cette idéologie qui exonère les exploiteurs de toute responsabilité à l’égard des personnes qu’ils violentent et exploitent sexuellement. C’est une idéologie qui est particulièrement véhiculée par l’industrie du porno, n’en déplaise à quelques adeptes libertariens qui voient dans ce secteur un apprentissage à la sexualité, un travail, ou un empowerment.

Pour répondre à ces fantasmes ou au mythe d’une pornographie sans impacts sociaux nocifs, le livre de Gail Dines, Pornland – comment le porno a envahi nos vies, est crucial. Lire la suite

Mises en examen pour « viol, proxénétisme aggravé et traite d’être humain aggravé » (communiqués d’Osez le féminisme et des Effronté·es)

Quatre pornocriminels sont mis en examen pour « viol, proxénétisme aggravé et traite d’être humain aggravé ».

Nous espérons qu’il s’agit là du point de départ de la fin de l’impunité des violences misogynes, pédocriminelles, lesbophobes et racistes du système pornocriminel. Lire la suite

Omar Benderra : 2019-2020 : le pouvoir algérien face au Hirak

Il est illusoire de rechercher des issues à la crise générale, économique, politique et sociale, dans de vaines approches techniques ou financières. La sortie du modèle rentier, la création d’une base productive moderne et la réhabilitation de l’Etat passent nécessairement par le dépassement des formes autoritaires de gouvernement d’un pouvoir ossifié.

La lutte de l’homme contre le pouvoir,

c’est la lutte de la mémoire contre l’oubli.

Milan Kundera. Le Livre du rire et de l’oubli

****

Persuadé d’être à l’abri de toute contestation organisée, le régime d’Alger n’a pas anticipé, jusqu’à la dernière minute, la déferlante protestataire du Hirak du fatidique vendredi 22 février 2019. Les décideurs au sommet des appareils politico-policiers étaient convaincus de leur totale emprise sur la société. Tout comme la majorité des observateurs politiques, les généraux pensaient le peuple Algérien largement subjugué et soumis. Lire la suite

Hommage à Samuel Paty, enseignant, héritier des Lumières

« Il est facile au fanatisme d’arracher la vie à l’innocence » (1) disait Voltaire dans son Traité sur la tolérance. Cette phrase ne peut que nous évoquer l’horreur de l’attentat contre Samuel Paty, enseignant, dont on a retrouvé le corps sans vie vendredi dernier dans les Yvelines. Que sait-on de cette affaire ? Vers 17h, ce vendredi 16 octobre, des policiers municipaux de Conflans Sainte Honorine découvrent le corps d’un homme assassiné, horriblement mutilé, près du collège du Bois d’Aulne, il s’agit de Samuel Paty. Le meurtrier est encore à côté de sa victime, il prend la fuite en direction d’Eragny, une commune du Val d’Oise. Quand la patrouille de la brigade anticriminalité le rattrape, il menace les forces de l’ordre en exhibant une arme de poing tout en criant « dieu est grand » en arabe ; les policiers ripostent, l’individu est alors tué ; il a été découvert par la suite que l’auteur des faits avait revendiqué l’attentat sur son compte Twitter. Le terroriste vivait à Evreux, mais n’était pas un élève de la victime, ni même scolarisé au collège du Bois d’Aulne où Samuel Paty travaillait, ni d’aucun autre établissement scolaire proche. Né en Russie, d’origine Tchétchène, il séjournait en France en tant que réfugié ; il était connu des services de police, non pas pour radicalisation, mais pour dégradation de biens publics et violences en réunion, faits commis lorsqu’il était encore mineur. Lire la suite

Caroline De Haas : « Nous sommes des milliers d’Alice Coffin »

Avec l’aimable autorisation de l’autrice

La demande d’égalité entre les sexes tout autant que la lutte contre les violences faites aux femmes n’a jamais été aussi forte, quitte à déranger, estime la militante féministe dans une tribune au « Monde » pour qui la parole de l’auteure du « Génie lesbien », Alice Coffin, est légitime et nécessaire dans ce combat Lire la suite

Du coté du jazz (octobre 2020)

Deux concerts, « Pour ceux qui aiment le jazz », Olympia, Paris 1961 et 1962

Le 14 mars 1961, Quincy Jones – « Q » pour la suite, surnom que lui avait donné Frank Sinatra – est à Paris. Un lieu de prédilection et de renouveau pour le jeune chef d’orchestre de 28 ans. En 1960, il avait déjà suscité l’admiration de tous les partisans du Big Band. Il avait créé un grand orchestre dont l’album « Birth Of A Band » témoignait. Lire la suite

Couvre feu, crise sanitaire et crise du logement : IL FAUT AGIR ! + Pour respecter un couvre feu, il faut un toit et qu’il soit digne !

Paris, 15 octobre 2020. Ce matin, face au Ministère de la justice, les familles mal-logées et menacées d’expulsion du DAL, rassemblées pour exiger le respect des lois protégeant les locataires contre les expulsions illégales et demander un rendez-vous à M. Dupond-Moretti, qui pour l’instant n’a pas daigné répondre, ont réagit à l’aggravation de la crise sanitaire qui frappe durement les plus mal lotis. Lire la suite

Les cahiers de l’antidote, n° 6. États-unis : l’élection de tous les dangers

Lire la suite

Attentat de Conflans St Honorine : Un acte ignoble et révoltant (et autres communiqués)

La FSU a appris avec effroi l’attentat dont a été victime un professeur d’histoire du collège de Conflans St Honorine. La FSU exprime son soutien à sa famille, ses proches et les personnels du collège. Cet enseignant a été tué pour avoir exercé son métier, en cours d’EMC, enseignement moral et civique destiné à échanger et débattre afin d’éveiller l’esprit critique des élèves : il a exposé dans ce contexte les caricatures de Mahomet, cours qu’il faisait depuis des années, dans le respect des croyances des uns et des autres, et de la laïcité. Lire la suite